RDC: quatre journalistes arrêtés pour tentative d'escroquerie

Albert Tshibende, Norbert Nkonde, Pascal Mulunda et Jenny Avedila - respectivement éditeurs des journaux à faible tirage Le Monde, Le Réseau, Le Monitor et Le Futur - ont été interpellés "par des agents du parquet conduits par le Procureur général de la République", indique JED.

Toujours d'après l'ONG, ils ont été arrêtés "à la sortie du bureau" du président de l'Assemblée, Aubin Minaku, qui les avait reçus en audience au sujet d'un article le "mettant en cause".

Rançonner ou compléter un article?

Cette audience aurait été obtenue après un passage lundi au cabinet d'Aubin Minaku à qui ils auraient alors demandé une "somme colossale d'argent pour taire l'information" et indiqué qu'ils agissaient pour le compte de "certains politiciens de la majorité présidentielle", a dit à JED Mulenga Mwalaba Sam, conseiller principal en charge des questions juridiques d'Aubin Minaku.

Interrogé mercredi par l'AFP, le secrétaire général de JED, Tshivis Tshivuadi, a déclaré que les journalistes avaient démenti les accusations et que leur audience visait simplement à compléter leur article.

"Je ne mettrai pas ma main à couper que ces quatre journalistes ne sont pas coupables, a conclu Tshivis Tshivuadi. Mais tant qu'ils ne sont pas condamnés, ils doivent jouir de la présomption d'innocence. Nous sommes en train de nous organiser dans la profession pour rencontrer le président de l'Assemblée nationale".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK