Qui est Soufiane Eddyani, le rappeur anversois qui soutient un proxénète de mineures?

Capture d'écran du clip Amigo, Soufiane Eddyani.
Capture d'écran du clip Amigo, Soufiane Eddyani. - © Tous droits réservés

La nouvelle chanson du jeune rappeur anversois Soufiane Eddyani fait la polémique en Flandre. Diffusée le 4 janvier sur Youtube, "Amigo" totalise désormais plus de 500.000 vues. Il y soutient son ami rappeur Moreno, condamné pour proxénétisme de mineures. La classe politique flamande s’est indignée, la VRT a décidé de ne pas diffuser sa chanson sur les ondes.

À l’âge de 16 ans, Soufiane Eddyani pesait 108 kilos. Un jour, il décide de changer de vie et commence à s'entraîner avec son père. "Dans une petite salle de fitness. J'avais honte d'aller dans une grande salle de fitness. Nous nous sommes motivés l'un l'autre. Mon père est l'homme qui m'a permis de commencer", témoigne-t-il lors d’une interview à la VRT pendant l’été.

Après 7 mois d’efforts, la balance indique 73 kilos. Quand il revient à l'école, les autres élèves se demandent qui c’est. Il accueillait les gens qui se moquaient de lui avec un grand sourire : "Je veux motiver les gens à réaliser leurs rêves. Je me sentais alors invincible, je savais : je peux tout faire maintenant."

Début de sa carrière musicale

La même année, il fait ses premiers pas dans le rap néerlandophone. Sa mère estson premier sponsor. Elle revend un lingot d’or pour financer son premier clip : "God vergeef me" ("Dieu, pardonne-moi"). Et le succès est directement au rendez-vous.

Il est ensuite invité à participer à une session live sur la plateforme hip hop néerlandaise 101Barz. Après, tout s’enchaîne : il signe avec le label Trifecta, et le célèbre rappeur néerlandais Ali B devient son mentor. À l’heure actuelle, plus de 228.000 personnes le suivent sur Instagram et il a également plus de 203.000 abonnés sur Youtube.

Sa première chanson, qui atteint aujourd’hui 16 millions de vues, résonne comme une sorte de mea culpa. Il y regrette d’avoir brossé l’école et d’avoir traîné dans les rues et demande pardon à Dieu pour se relancer dans la vie. Il réalise ensuite quelques chansons dont "Slimme jongen" où il met en garde contre les méfaits du tabac.

Début 2018, le rappeur anversois décerne le prix de "la star de Youtube" lors du Gala Gouden K’s, une cérémonie organisée par la chaîne pour enfants de la VRT (Ketnet).

Amigo, la chanson qui passe mal

Dans sa dernière chanson Amigo, Soufiane Eddyani rend hommage au rappeur Moreno qui est en prison pour proxénétisme de mineures. Le jeune rappeur anversois explique dans la chanson qu’ils fumaient des joints ensemble et que son ami faisait  "Mon amigo n’avait pas le choix, il était fauché, il n’avait rien à manger, sa mère était en galère." Il a également publié un message sur Instagram dans lequel il demande la libération de Moreno avec le hashtag #freemoreno.

De nombreux responsables politiques flamands ont ensuite condamné avec fermeté les paroles du rappeur.

À la suite des réactions négatives, Soufiane Eddyani a répondu : "Il y a quelques années, il a été condamné pour des faits criminels dont je n'étais pas au courant à l'époque. Je suis très choqué par ses actions et je les désapprouve totalement. Je vis dans la conviction que chacun mérite une seconde chance et c'est pourquoi je veux soutenir Moreno dans son retour dans la société. Pour moi, l’important c’est notre amitié et non ses actions."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK