Quatre conseils pour maîtriser votre réputation en ligne et éviter le "bad buzz"

4 conseils pour maîtriser votre réputation en ligne et éviter le “bad buzz”
4 conseils pour maîtriser votre réputation en ligne et éviter le “bad buzz” - © Tous droits réservés

Jawad Bendaoud, surnommé "le logeur de Daech", a été relaxé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Paris. Mais son visage est désormais connu de tous, et la fameuse vidéo où il affirme qu'il a "juste rendu service" a fait le tour des réseaux sociaux. Peut-il espérer récupérer sa "réputation" en ligne ? Un "droit à l’oubli" est-il possible sur internet ? Aujourd’hui les réseaux sociaux propulsent monsieur ou madame tout le monde sous le feu des projecteurs. Le juriste spécialisé dans l’e-réputation, Vincent Pittard propose donc quatre conseils pour bien gérer votre réputation numérique.

1. Soyez le maître de votre e-réputation

Malgré les traces numériques que peuvent parfois générer les autres sur vous, la majorité du temps, c’est vous qui êtes en charge de votre image en ligne. Vous devez donc en être l’acteur principal : soyez conscients de ce que vous postez, ce que vous dites sur vous et comment vous construisez votre réputation.

Pas besoin d’être un pro de la communication pour autant, mais il faut que votre image reflète ce que vous voulez transmettre comme message. "C’est particulièrement le cas concernant l’image professionnelle, qui est encore plus importante qu’il y a quelques années", précise Vincent Pittard.

2. Partez du principe que tout ce que vous dites en privé peut être public

"Internet n’oublie jamais, c’est bien la difficulté." Vincent Pittard recommande donc de faire preuve de prudence. "Il faut partir du principe que toutes les informations que nous libérons sur la toile, même parfois dans des réseaux sociaux privés comme sur Facebook, dans des conversations entre amis, etc. Partons du principe qu’un jour elles seront rendues publiques." Ne tombez pas non plus dans la paranoïa, insiste le spécialiste, mais soyez-en conscients. "Il faut être capable d’assumer aujourd’hui … et demain."

3. N’ayez pas peur des réseaux sociaux, domptez-les

Nombreux sont ceux qui voient les réseaux sociaux et le digital comme un danger, explique Vincent Pittard. Pourtant, selon lui, les réseaux sociaux sont d’abord une opportunité : "C’est particulièrement le cas pour les entreprises. Avant, pour avoir de la visibilité, il fallait avoir de l’argent, de l’influence. Aujourd’hui, quand on a des idées et que l’on sait les porter, on peut justement développer sa vision, sa visibilité en ligne."

4. Si ça dérape, restez calmes et reprenez la main

Avez-vous déjà testé de chercher votre nom de Google ? Ça en vaut souvent la peine. Ce qui ressort sur les premières pages du moteur de recherche est généralement ce que les internautes vont percevoir de vous. Une information compromettante circule sur vous ? Vous pouvez toujours tenter de la noyer, et donc  la repousser dans les pages plus profondes, selon le spécialiste de l’ e-réputation.

"Pour noyer il faut du contenu, il faut créer beaucoup de nouvelles informations. Comme Google aime bien la fraîcheur, il va les mettre un peu plus en haut de ces pages." Le spécialiste met cependant en garde : rien n’est garanti ! "Ajoutez de nouvelles informations c’est aussi remuer un seau qui contient un peu de la vase si je puis dire. Si Google considère que tout d’un coup il y a de nouvelles informations qui vous concernent, il risque d’aller chercher aussi des informations plus anciennes en estimant qu’elles sont pertinentes par rapport aux nouvelles." Et donc faire revenir sur le devant de la scène ce que vous cherchiez à enfuir.  

Mieux vaut donc souvent faire le gros dos, attendre que l’eau coule sous les ponts. Le nettoyage et la noyade ne sont que des moyens de gagner du temps, explique Vincent Pittard. Et du temps, il en faut pour reconstruire son image en ligne. Pour lui, la seule chose à faire pour se sortir d’un dérapage, c’est reprendre la main sur les traces numériques que l’on peut laisser.

Retrouvez ci-dessous l'interview de Vincent Pittard, invité de Sophie Brems dans Jour Première

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK