Quand Didier Reynders se fait "tacler" aux Magritte à propos de Theo Francken

Didier Reynders interpellé par Mourad Zeguendi ("Les Barons") à propos de Theo Francken
Didier Reynders interpellé par Mourad Zeguendi ("Les Barons") à propos de Theo Francken - © Benoit Bouchez

Durant la cérémonie des Magritte, les politiques présents dans la salle se font souvent charrier par les représentants du 7ème art.

Ce samedi soir, Didier Reynders (MR) en a souvent fait les frais. Et plus encore lorsque Mourad Zeguendi, un des acteurs du film "Les Barons" est monté sur scène pour remettre les prix des meilleurs courts métrages. 

Au moment de présenter les nominés pour le Magritte du meilleur court métrage d'animation, l'acteur belge a déclaré que son meilleur représentant, Theo Francken (N-VA), n'était pas là. Mourad Zeguendi a déclaré qu'il aurait aimé lui remettre le Magritte pour son film posté sur Twitter, faisant ainsi référence à la publicité détournée et raciste que le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration avait partagée sur sa page Facebook en 2016.

L'acteur a donc directement interpellé le ministre des Affaires étrangères à ce sujet en l'appelant : "Monsieur le ministre Clooney" :

Quelques minutes plus tôt, Mourad Zeguendi s'était également moqué du président américain, Donald Trump, et de son mur entre le Mexique et les Etats-Unis. Pour finir par s'en prendre très brièvement à notre Premier ministre, Charles Michel :

"Vous êtes comme Dark Vador, vous avez rejoint le côté obscur de la force"

Au début de la cérémonie, c'est Fabrizio Rongione, le Maître de cérémonie, qui avait gentiment charrié Didier Reynders en le comparant à Dark Vador :

D'autres personnalités politiques se sont également fait charrier lors de cette soirée comme la ministre de la Culture Alda Gréoli (cdH) :

Pour Alex Vizorek, la politique belge a de quoi inspirer les scénaristes

Alex Vizorek, l'habitué des Cafés Serrés, venu présenter le Magritte du Meilleur Scénario, n'a pas épargné nos politiques lors de son discours. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK