Pubs sponsorisées sur Facebook: le Vlaams Belang a déjà dépensé 400.000 euros, beaucoup plus que les autres partis

Capture d'écran Facebook
Capture d'écran Facebook - © Tous droits réservés

Vous en avez peut-être déjà vu s'afficher sur votre fil d'actualité Facebook: une publicité sponsorisée d'un parti politique tentant de vous convaincre de voter pour lui.

Peut-être, parce que tout le monde ne les voit pas. Il faut que vous ayez été ciblé par le parti. Pas vous personnellement, mais votre profil tel que Facebook le connaît. Par exemple, si vous habitez Bruxelles, que vous lisez Le soir, que vous lisez souvent des sites web consacrés à la famille, au sport...

Suite aux différentes polémiques nées de l'utilisation de ces publicités ciblées, Facebook a dû céder à une demande de transparence de la Commission européenne et rendre traçables ces publicités via une Bibliothèque publicitaire.

Cette bibliothèque affichait le nombre de publicités sponsorisées par parti. Et depuis quelques jours, il est possible de voir le montant donné par les formations politiques pour ces campagnes.

Evidemment, les données sont à prendre avec des pincettes, car les publications peuvent être achetées depuis différentes pages: celles des partis, celles des sections locales, celles des personnalités elles-mêmes...

Quels montant les partis ont-ils consacré aux publicités Facebook ?

Le champion toute catégorie est le Vlaams Belang, avec 282 668 euros entre mars et le 18 mai 2019 (dont 112 315 du 12 au 18 mai) et 25 600 euros pour la campagne francophone VB - nos gens d'abord. Donc plus de 300 000 euros en tout, uniquement pour les pages du parti.

Côté flamand, viennent ensuite le sp.a (88.700 euros), la N-VA (84.800 euros, dont 37.380 entre le 12 et le 18 mai), l'Open VLD (50.125) et Groen (26750 euros). 

Côté francophone, voici le classement:

  1. DéFI: 22.180 euros, dont 16.400 du 12 au 18 mai
  2. PP: 21.380 euros dont 12.000 du 12 au 18 mai
  3. PS: 20.060 euros dont 12.478 euros du 12 au 18 mai
  4. cdH: 17 164 euros
  5. MR: 7000 euros, dont 3300 du 12 au 18 mai
  6. Ecolo: 1441 euros dont 1253 euros du 12 au 18 mai
  7. PTB: 855 euros, dont 431 euros entre le 12 et le 18 mai
  8. Liste Destexhe: 487 euros

Attention, de nouveau, que ces chiffres ne concernent que les pages Facebook officielles des partis. Certains sponsorisent des publicités via leurs pages locales ou via celles de leurs candidats.

Les montants pour les candidats

Ainsi, le Vlaams Belang, déjà très présent via sa page officielle et sa page francophone, sponsorise également énormément de publicités via la page de son président, Tom Van Grieken. Entre mars et le 18 mai 2019, 128.552 euros y ont été consacrés. A ajouter donc aux plus de 300.000 euros injectés via la page du parti et la campagne francophone, soit un total de plus de 400.000 euros.

Qu'en est-il côté francophone ? Nous avons fait l'exercice pour quelques candidats:

  • Elio Di Rupo (PS): 457 euros
  • Paul Magnette (PS): moins de 100 euros
  • Rudi Vervoort (PS): moins de 100 euros

Pas de montant à signaler pour Zakia Khattabi (Ecolo), Jean-Marc Nollet (Ecolo), Maxime Prévot (cdH), Benoît Lutgen (cdH), Celine Fremault (cdH), Georges Gilkinet (Ecolo), Charles Michel (MR), Didier Reynders (MR), Willy Borsus (MR), Raoul Hedebouw (PTB), Germain Mugemangango (PTB), Olivier Maingain (DéFI) et Bernard Clerfayt (DéFI).

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK