Propos polémiques sur Hitler et les Roms, Le Point retire son sondage

Le scandale a éclaté lundi en France. Provoqué par les déclarations du maire de la petite ville de Cholet, en Maine-et-Loire, suite à l'arrivée d’une mission évangélique composée de gens du voyage, recueillies par un journaliste du Courrier de l'Ouest, il a vite secoué le monde politique et médiatique.

Rappelé à l'ordre par les membres de son parti et par les internautes, Gilles Bourdouleix s'est justifié, mais l'affaire n'en est pas restée là.

LePoint.fr proposait ce mardi matin à ses lecteurs de donner leur avis.

Ils avaient le choix entre ces propositions :

 

  • " Cette phrase est intolérable : une apologie de crime contre l’humanité que même Jean-Marie Le Pen n’aurait pas osé prononcer. "
  • " Ces mots sont excessifs, mais ils traduisent l’exaspération des élus et des Français de voir des gens du voyage s’installer n’importe où. "
  • " Cette polémique permet d’évacuer le vrai problème : oui, les Roms et les gens du voyage sont une nuisance et un danger. Et le gouvernement ne fait rien. "
  • " Je n’oserai jamais le dire, mais j’approuve cette phrase. "

Si la première proposition a recueilli le plus de clics, c'est d'une courte tête (31,1% contre respectivement 30,3, 25,8 et 12,7% pour les suivantes).

La twittosphère a rapidement réagi dénonçant l'apologie du nazisme, non sans humour.

Le parodique Gorafi a livré sa propre version clin d'oeil du sondage.

Rue89 y a aussi été de sa critique : selon le journal en ligne, la direction du Point (au choix)

  • souffre d’une insolation sévère,
  • a abusé du rosé,
  • est prête à tout pour faire du clic,
  • prend ses lecteurs pour des écervelés.

Finalement, peu après midi, LePoint.fr effectuait une courbe rentrante en expliquant s'être livré à un "micro-trottoir sur la Toile", donnant "une photo de l'état de l'opinion à un instant", précisant que "les réponses ne présument pas des positions politiques, culturelles ou esthétique[s] du Point"; avant de retirer son sondage.  Le lien a été désactivé en milieu d'après-midi.

JFH

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK