Près de la moitié des ménages belges aspirent à passer du temps loin des smartphones

La moitié des ménages passent davantage de temps sur internet que devant la télévision, et près de 70% des répondants indiquent y passer plus de dix heures chaque semaine.
La moitié des ménages passent davantage de temps sur internet que devant la télévision, et près de 70% des répondants indiquent y passer plus de dix heures chaque semaine. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Alors que les appareils connectés prennent de plus en plus de place dans les foyers, près de la moitié (45%) des ménages recherchent à passer "des temps d'arrêt numérique", ressort-il d'une étude d'EY (Ernst & Young) menée auprès de 2.500 consommateurs.

Bien que 53% des répondants estiment qu'internet est "une nécessité absolue pour leur vie sociale" et tout autant (47%) que c'est un outil très important "en termes de travail à domicile ou de gestion d'une entreprise depuis leur domicile", plus de trois quarts (77%) d'entre eux font aussi part de préoccupations quant au respect de la vie privée.

Autre constat: la moitié des ménages passent davantage de temps sur internet que devant la télévision, et près de 70% des répondants indiquent y passer plus de dix heures chaque semaine.

Inquiétude sur l'impact

Mais de plus en plus de consommateurs belges se disent parallèlement inquiets de l'impact du numérique sur leur vie de famille, ressort-il de l'étude, avec 45% des ménages favorables à une "cure détox" loin des smartphones et appareils connectés. Les personnes recherchant ces "temps d'arrêt" sont principalement (48%) les consommateurs âgés de 45 à 54 ans et les plus de 65 ans (47%).

Les résultats belges sur ce point contrastent avec ceux notés en France et aux Pays-Bas, où ce sont davantage les jeunes qui souhaitent passer du temps loin de leurs smartphones, conclut EY.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK