Pourquoi la 4G tarde-t-elle à se déployer en Wallonie?

Pourquoi la 4G tarde-t-elle à se déployer en Wallonie?
Pourquoi la 4G tarde-t-elle à se déployer en Wallonie? - © FRED TANNEAU - BELGAIMAGE

Le réseau 4G est installé à Bruxelles. Les trois opérateurs sont désormais présents à ce niveau dans la capitale. Mais la couverture 4G n'est pas la même partout sur l'ensemble du pays. Bruxelles et la Flandre sont beaucoup mieux couvertes que la Wallonie. Et ceci est vrai autant pour Mobistar que pour Proximus ou Base.

Selon un spécialiste des télécoms, Telenet, partenaire de Mobistar, aurait pu mettre la pression sur l'opérateur pour qu'il développe d'abord la 4G en Flandres, là où sont les clients de Telenet. Mais pour le patron de Mobistar, Jean Marc Harion, cela n'a rien à voir. "Ils n'ont pas d'influence sur notre plan de déploiement, c'est assez logique qu'avec la densité de la population en Flandre, nous avons commencé par le Nord du pays pour descendre", dit-il.

Les opérateurs ont donc simplement commencé par les territoires les plus peuplés. "Il faut savoir en effet que les campagnes et les grandes zones vertes sont beaucoup plus importantes en Wallonie, et du coup, ce sont des endroits qui ne sont encore pas couverts en 4G", ajoute Haroun Fenaux, porte-parole de Belgacom.

Autrement dit, les investissements sont importants, alors autant commencer par les zones où ils seront plus rentables. Jean Claude Verset, journaliste spécialisé en nouvelles technologies à la RTBF, nous rappelle ce n'est pas la première fois que cela se passe comme ça: "On a vu ça avec la 3G et ça se renouvelle avec la 4G. Techniquement parlant, ça se défend".

Hors des grandes villes, les Wallons devront encore patienter pour avoir la 4G. Mobistar promet une couverture de 100% de la population fin 2015. Proximus promet d'avancer rapidement cette année.

W. F., avec D. Van Ossel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK