Pour servir de guide à Melania Trump, Zuhal Demir achètera des talons hauts

Zuhal Demir a décidément besoin de nouvelles chaussures.
2 images
Zuhal Demir a décidément besoin de nouvelles chaussures. - © DIRK WAEM - BELGA

La nouvelle ne bouleversera sans doute pas pas l’univers, mais c’est la secrétaire d’État N-VA Zuhal Demir qui guidera Melania Trump pendant que son mari Donald participera au sommet de l’OTAN à Bruxelles, le 25 mai prochain. Pour l’occasion, la députée dit "avoir acheté une paire de talons hauts".

C’est le site de la VRT qui le révèle : Zuhal Demir s’attend à vivre, le jour du Sommet, une mission "passionnante". Dans deux semaines, c’est elle qui aura la délicate mission de cornaquer les partenaires de chefs d'État étrangers lors d’une visite aux Musées royaux des Beaux-Arts. "J'ai acheté des talons hauts pour suivre Melania Trump", a déclaré Zuhal Demir. Une mission qui lui est logiquement dévolue, puisque l’élue nationaliste flamande est, depuis peu, secrétaire d’État à la politique scientifique et responsable des Musées fédéraux. Affichant son côté midinette, elle déclare : "Ce sont les gens que vous voyez toujours à la télévision. Je suis du Limbourg et dans le Limbourg, nous sommes très terre à terre. Nous scrutons toujours ces personnalités internationales."

La secrétaire d’État n’entend donc pas gaspiller une occasion aussi exceptionnelle de s’approcher du pouvoir. D’autant que cela permettra de faire connaître nos musées à la terre entière.

Et si madame Erdogan est de la partie? 

La question se pose également de la présence de Madame Erdogan parmi les touristes de haut vol. Zuhal Demir est sûre de la présence de la First lady, mais manque d'informations pour l'ensemble des participants. Par exemple à propos de Brigitte Macron ou de la canadienne Sophie Trudeau. Et si Madame Erdogan se présente, "Elle sera traitée comme les autres", promet la secrétaire d’État. "Tout se fera dans la courtoisie et le respect mutuel". Zuhal Demir promet d’être elle-même et de ne pas tenir de propos politiques. Et c’est probablement ça qui, pour elle, sera le plus dur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK