Plusieurs centaines de personnes rendent hommage à Peter R. de Vries à Amsterdam

Les portes du Théatre royal Carré d'Amsterdam ont ouvert un peu plus tôt que prévu mercredi matin pour accueillir la foule venue rendre un dernier hommage au célèbre chroniqueur judiciaire Peter R. de Vries, abattu le 6 juillet dernier à Amsterdam et décédé le 15 juillet de ses blessures.

Le théâtre situé sur les berges de l'Amstel devait accueillir les visiteurs à partir de 11h00 mais, depuis 07h00, les citoyens et citoyennes désirant se recueillir affluaient, étirant la file d'attente jusque de l'autre côté du fleuve. Certains se sont présentés tôt afin d'éviter la chaleur, d'autres pour anticiper l'afflux que l'événement susciterait. Les portes se sont finalement ouvertes avec un quart d'heure d'avance pour accueillir les centaines de personnes déjà présentes.

Les autorités de la ville ont rappelé sur Twitter l'importance de respecter 1,5 mètre de distance entre visiteurs et visiteuses pour éviter la propagation du coronavirus, tout en indiquant que le temps d'attente pour présenter ses hommages était important. "Présentez vos adieux aussi brièvement que possible, afin que tout le monde puisse avoir l'opportunité de rendre hommage" au journaliste, a ajouté la commune.

Le Théatre royal Carré fermera ses portes à 20h00 pour cet hommage public. La journée de jeudi sera réservée à la famille, aux amis et collègues du chroniqueur de 64 ans.

Le registre en ligne de condoléances dédié à Peter R. de Vries recueillait mercredi midi quelque 32.000 signatures.

Le journaliste et présentateur de télévision venait de quitter un studio de télévision situé dans le centre-ville d'Amsterdam après un talk-show, dans lequel il était intervenu en tant qu'invité, lorsqu'il a été la cible de plusieurs coups de feu, cinq selon des témoins. Il a été touché notamment à la tête. Entre la vie et la mort depuis l'attaque, il s'est éteint jeudi à l'hôpital.

Depuis l'année dernière, Peter de Vries était le conseiller et confident du principal témoin à charge dans le procès contre Ridouan Taghi, qualifié avant son arrestation, en 2019 à Dubaï, de criminel le plus recherché des Pays-Bas notamment pour une importante affaire de drogue. En 2019, le journaliste déclarait que, selon des informations de la police, il figurait sur la liste des personnes menacées de mort par Ridouan Taghi. En septembre de cette même année, l'avocat du témoin à charge, le repenti Nabil B., a été abattu à Amsterdam, en plein jour, sous les yeux de sa femme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK