Philip Seymour Hoffman : les hommages se multiplient

Philip Seymour Hoffman a été retrouvé mort dimanche après-midi dans son appartement de Manhattan à New York, vraisemblablement victime d'une overdose. Il avait 46 ans. Depuis l'annonce de son décès, de nombreuses stars du cinéma lui ont rendu hommage.

 

 

"Philip était un acteur très important. Il a vraiment sa place parmi les plus grands", a déclaré l'acteur Kevin Costner. "C’est vraiment terrible, car qui sait ce qu’il aurait été capable de faire ? En héritage, il nous laisse son travail et cela parle pour lui."

 

Pour l'acteur Steve Coogan, "la simple présence de Philip Seymour Hoffman relevait le niveau d'un film. Les avis divergent sur les différents acteurs, mais je n'ai rencontré personne pour critiquer ses performances. Il était tout dans la nuance."

 

"Il se mettait en danger, il avait une vulnérabilité. Ce sont des qualités qui selon moi rendent les personnes très attractives et très spéciales", a réagi l'acteur Gary Oldman.

 

"Sa mort me rappelle celle de Heath Ledger", a déclaré le réalisateur Steve McQueen. "C'est vraiment tragique lorsqu'une personne qui a tellement donné d'elle-même, décède. Cela me brise le coeur, c'est tout ce que je peux dire."

 

Dernière interview

Philip Seymour Hoffman assistait en janvier festival du film de Sundance dans l'Utah, aux Etats-Unis, pour présenter son dernier film "A most wanted man" ("Un homme très recherché"), inspiré du roman d'espionnage de l'auteur britannique John le Carré, dans lequel il incarne l'espion allemand Günther Bachmann.

Interrogé par une journaliste de Reuters, Philip Seymour Hoffman confiait combien ce personnage résonnait en lui : "Je me sentais très en phase avec lui. Je pense qu'il est difficile de ne pas se sentir interpellé par la solitude", déclarait-il. "C'est un type assez solitaire, obsessionnel, impitoyable avec lui-même de bien des manières. Des traits de caractère qu'un grand nombre de personnes portent à un stade ou un autre."

"A most wanted man" sortira en salle à titre posthume dans le courant de 2014.

Annick Capelle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK