Pas de baromètre politique en juin: les précisions de la RTBF

Le précédent baromètre politique montrait déjà la montée du PTB aux dépens du PS...
Le précédent baromètre politique montrait déjà la montée du PTB aux dépens du PS... - © La Libre/RTBF

Ce samedi, un sondage commandé par le MR à l'institut Dedicated Research, et relayé dans les pages de L'Echo et de Sudpresse a beaucoup fait parler de lui. Pour ses résultats d'une part, puisqu'il semble indiquer une hausse spectaculaire du PTB, accompagnée d'une chute historique du PS d'autre part. Mais aussi par son contexte, puisque certains ont souligné que ce sondage avait été réalisé dans les conditions du baromètre politique La Libre/RTBF, habituellement publié tous les trois mois, et qu'on aurait donc pu s'attendre à voir renouvelé en juin.

Face aux insinuations de certains médias, selon lesquels l'annulation du baromètre serait liée aux piètres résultats du PS, La Libre avait publié ce dimanche sous le titre  "Mise au point : sondages, rigueur et mauvaises langues" une mise au point du rédacteur en chef du quotidien, dans lequel il répond aux attaques: " Protéger le PS? Nos lecteurs savent que ce n'est guère l'option de notre journal." Et d'expliquer: "La Libre a décidé de réserver ses ressources pour un grand baromètre politique de rentrée, en postposant celui prévu en juin. Réaliser un baromètre politique implique un budget d’enquête significatif. De plus, vu les risques de décalage entre l’actualité politique en pleine mutation et la période d’enquête, prendre un peu de recul nous semblait opportun."

Ce lundi, c'est au tour de la RTBF de réagir via un communiqué de la conférence des rédactions, qui "après avoir pris connaissance des allégations portées contre elles et relayées ce samedi par deux quotidiens, souhaite apporter les précisions suivantes:

  • La décision de postposer le baromètre politique initialement prévu en juin a été prise fin mai avec l’ensemble des partenaires concernés pour des raisons budgétaires.
  • La situation politique au moment où cette décision est prise n’est pas celle que nous connaissons aujourd’hui : Yvan Mayeur démissionne le 8 juin, Benoit Lutgen retire sa confiance aux gouvernements régionaux le 19 juin, il est donc factuellement faux et particulièrement dénigrant d’écrire que nous aurions décidé de ne pas procéder à ce sondage en ayant connaissance de ces éléments.
  • Les décisions prises par la rédaction de la RTBF ont toujours été indépendantes de tout agenda ou arrière-pensée politiques. La pro-activité de nos équipes dans les enquêtes concernant les scandales politiques récents le prouve à suffisance.
  • La rédaction de la RTBF continuera à travailler en toute sérénité, y compris en finançant et publiant des études d’opinion dont elle peut garantir la pérennité et l’indépendance, conformément à ses valeurs éditoriales et ses missions de service public."
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK