Paris accueille une exposition unique de trésors de Toutankhamon

Paris accueille 150 œuvres issues de la tombe de Toutankhamon, dont plus d'une cinquantaine sortent pour la première fois d'Egypte.

"Le Trésor du Pharaon" est jusqu'au 15 septembre 2019 à la Grande Halle de la Villette, 52 ans après "l'exposition du siècle" qui avait attiré plus de 1,2 million de visiteurs en 1967 au Petit Palais.

Paris est la deuxième étape du parcours de cette exposition (précédemment montrée à Los Angeles) qui devrait l'emmener dans dix métropoles au total.

"En raison d'une chance unique pour nous, le transfert d'une partie des collections du musée du Caire de la place el-Tahrir vers le Grand Musée Égyptien de Gizeh, qui devrait ouvrir ses portes dans quatre ans, un certain nombre d'objets remarquables du trésor peut exceptionnellement quitter le pays pour être montré dans le monde entier", a expliqué l'égyptologue et universitaire Dominique Farout, conseiller scientifique de l'exposition.

Présentée par le ministère des Antiquités égyptiennes, cette exposition comprend 150 objets -bijoux en or, gravures, sculptures, objets rituels. Plus de cinquante d'entre eux sont exposés pour la première fois en dehors d'Egypte.

Le tombeau intact du pharaon avait été découvert en 1922 par l'archéologue et égyptologue britannique Howard Carter dans la Vallée des rois.

150 chefs-d'oeuvre

"Dans le cadre du centenaire de la découverte du tombeau, l'Égypte fait voyager 150 chefs-d'oeuvre en tournée mondiale. Nous vous invitons à les découvrir avant qu'ils ne retournent pour toujours en Égypte", a déclaré Mostafa Waziry, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités.

Les bénéfices financiers permettront de soutenir le grand musée actuellement en construction à 2,5 km des pyramides de Gizeh, ainsi que les sites archéologiques en Égypte.

En 1967, l'exposition "Toutankhamon et son temps", inaugurée par le ministre de la Culture André Malraux, avait été un événement, avec 45 objets présentés. Des files immenses s'étaient formées pour découvrir les trésors de Pharaon, qui avaient attiré 1.241.000 visiteurs. Elle avait été prolongée de plusieurs mois. En 1976, une autre exposition sur Ramsès II au Grand Palais avait permis une nouvelle sortie d'Egypte des objets de la tombe illustre.

Le Louvre, qui a une importante collection égyptienne, soutient l'exposition avec le prêt d'une oeuvre et un parcours dédié dans ses salles.

Archives : Graffiti 13/02/1967

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK