#OpKKK: quand Anonymous pirate le Ku Klux Klan et l'humilie sur la Toile

#OpKKK: quand Anonymous pirate le Ku Klux Klan et l'humilie sur la Toile
#OpKKK: quand Anonymous pirate le Ku Klux Klan et l'humilie sur la Toile - © Tous droits réservés

Suite à des menaces proférées par le Ku Klux Klan (KKK, organisation radicale chrétienne et raciste), les Anonymous ont contre-attaqué en avertissant le groupe de possibles cyber-attaques. Le KKK s’est alors moqué des Anonymous, les traitants de lâches. Les Anonymous ont alors piraté des sites et comptes Twitter du KKK, révélant l’identité de certains de ses membres et divulguant leurs infos personnelles.

Sous le contrôle Anonymous depuis le 16 novembre 2014 09 :11 :47. Vous auriez dû nous voir venir". Cette phrase est désormais la description du compte Twitter du Ku Klux Klan américain.

Un autre compte du KKK a également été piraté et est désormais contrôlé par des Anonymous. Pour preuve, le dernier tweet posté par ce compte est un très explicite "Fuck the KKK" avec un lien vers la chanson éponyme.

Plusieurs sites du Klan ont également été piratés et les noms, adresses et numéros de téléphone de membres influents du KKK ont également été divulgués. Cette opération a été baptisée #OpKKK par ses instigateurs. Ce mot-clef a actuellement un certain succès sur Twitter.

Le piratage du compte de cette organisation chrétienne ultraradicale, violente et raciste, est la conséquence d’une véritable cyber-bataille.

Le 14 novembre dernier, le Ku Klux Klan menaçait les manifestants de Ferguson de mort en s’appuyant sur la loi de l’Etat du Missouri. Le flyer menaçant avait été diffusé via le site des "chevaliers traditionalistes américains du Ku Klux Klan".  

Pour rappel, c’est à Ferguson qu’un adolescent noir, Michael Brown, désarmé a été tué par un policier blanc en août dernier. Sa mort avait remis en lumière les problèmes de racisme envers les Noirs dans cet Etat du sud des Etats-Unis dont l’histoire est marquée par la ségrégation raciale (qui y a prévalu légalement jusque dans les années 60).

Cette menace du KKK en a trouvé une autre en réponse: celle des Anonymous, annonçant une "cyberguerre" contre l'organisation suprémaciste blanche. Une vidéo avait été diffusée à cet effet vendredi dernier. Elle a depuis été supprimée par YouTube. Celle-ci annonçait que des attaques informatiques avaient déjà été lancées et que des informations concernant les leaders du KKK allaient être diffusées publiquement.

Le Ku Klux Klan se moque des menaces d'Anonymous. Dans un premier temps...

Face aux menaces des pirates informatiques, le Klan s'est montré confiant, se moquant même de ces annonces hostiles.

Comme on peut le voir ci-dessous, alors que le compte Anonymous Australia prévient le KKK que "désormais, c'est à notre tour de vous faire du mal", le Ku Klux Klan avait répondu "On attend <:)". Le smiley représente un membre du KKK en train de sourire, les membres du Klan ayant historiquement mené leurs attaques masqués sous des capuches en pointe.  

 

L'organisation (qui a également intégré les théories néo-nazies dans son corpus idéologique) avait sur enchéri en insultant Anonymous sur Twitter, affirmant qu'il s'agissait d'une bande de frustrés et qu'ils ne mèneraient " aucune action ". " Nous n'allons pas être battus par quelques ratés derrière a écran ", précise le tweet. La suite de l'histoire semble pourtant indiquer le contraire.

Samedi dernier, nouvelle provocation du KKK. Cette fois, les Anonymous sont traités de lâches et le message indique que les membres du Klan "continuent de lire les menaces d'Anonymous avec beaucoup d'amusement. Mais toujours aucune action".

 

Deux heures plus tard toutefois, les actions suivaient les menaces et les pirates publiaient le message suivant, directement depuis le compte principal du Ku Klux Klan: "Vous auriez dû nous voir venir. #OpKKK continue d'être un succès. La liberté vaincra".

Depuis lors, plusieurs sites du Klan et au moins un autre compte Twitter ont subi le même sort. Des informations concernant les leaders du Klan (nom civil, adresse, numéro de téléphone,...) ont bel et bien été diffusées.

Anonymous annonce désormais qu'un message concernant cette opération sera diffusé ce mardi à 03:00 GMT.

Un dossier à suivre donc. Rendez-vous cette nuit à 04h00 (heure belge) sur le compte @KuKluxKlanUSA pour le prochain épisode...

@julienvlass

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK