Nouveau contrat de gestion pour la VRT

Le président du conseil d'administration de la VRT Luc Van Den Brande, le CEO Luc Hellemans e accompagnés du ministre flamand des Médias Sven Gatz s'exprimant sur le nouveau contrat de gestion.
Le président du conseil d'administration de la VRT Luc Van Den Brande, le CEO Luc Hellemans e accompagnés du ministre flamand des Médias Sven Gatz s'exprimant sur le nouveau contrat de gestion. - © THIERRY ROGE - BELGA

Le ministre flamand des Médias Sven Gatz, le président du conseil d'administration de la VRT Luc Van Den Brande et le CEO Luc Hellemans ont signé lundi le nouveau contrat de gestion de la chaîne publique flamande. Comme prévu, la dotation publique sera réduite, mais le gouvernement flamand garantit une somme de base sur l'ensemble de la période 2016-2020.

La dotation de base pour l'année 2016 sera de 270,387 millions d'euros. D'ici 2020, elle sera réduite à 261,387 millions d'euros. Mais le gouvernement flamand a décidé de garantir ce montant de base. "Une nouveauté", a commenté Luc Van Den Brande. De cette manière, le gouvernement flamand entend inciter la VRT à faire des économies, tout en continuant à investir afin de ne pas manquer le train de la transition numérique, a expliqué Sven Gatz.

Malgré les économies, aucune enseigne de la VRT ne sera supprimée, pas même la radio MNM, dont la privatisation avait été un temps évoquée. Par ailleurs, le nom VRT sera davantage valorisé. Ainsi, le site internet d'informations deredactie.be changera de nom au début de l'année 2016 pour devenir vrtnieuws.be, a annoncé Luc Hellemans.

Il a également été décidé d'augmenter la part des productions externes. Celle-ci passera de 15% en 2016 à 18,25% en 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK