Nik Wallenda, le funambule qui va traverser le Grand Canyon sans harnais

Le funambule Nik Wallenda était harnaché lors de sa traversée des chutes de Niagara. Il ne le sera pas au-dessus du Grand Canyon, ce dimanche
Le funambule Nik Wallenda était harnaché lors de sa traversée des chutes de Niagara. Il ne le sera pas au-dessus du Grand Canyon, ce dimanche - © Geoff ROBBINS

Le funambule américain Nik Wallenda s'apprête à réaliser un exploit, une folie pour certains. Il va traverser le Grand Canyon sur un câble tendu à 450 mètres de haut... sans système de sécurité. Sa traversée sera retransmise en direct.

Nik Wallenda avait déjà réalisé un exploit similaire en s’attaquant aux chutes du Niagara, mais sous la pression de son sponsor télévisuel, il avait dû s'harnacher.

Alors qu’il traversait les chutes, il s’était adressé aux journalistes en s’écriant : "oh mon dieu, c’est une vue incroyable ! Je suis si béni d’être dans la position dans laquelle je suis… D’être la première personne au monde à être ici, et qui mettra jamais le pied ici. C’est vraiment à couper le souffle !"

Un an après les chutes, Nik Wallenda s’attaque donc au Grand Canyon mais cette fois rien ne le rattachera au câble tendu entre les deux falaises.

L’événement sera retransmis en live à la télévision et sur internet dans la nuit de dimanche à lundi, mais avec un décalage de plusieurs secondes. Il s’agit là d’une précaution pour pouvoir interrompre l’émission en cas de catastrophe.

Skywire, le site web qui propose la diffusion de l'événement, propose à l'internaute de suivre l'avancée du funambule sur une ligne de progression, mais aussi de sélectionner la vue depuis différentes caméras. Nik Wallenda en portera lui-même sur le torse, offrant une vue droit devant lui ou sur ses pieds.

Il devra résister à une chaleur de plus de 40 degrés et à des rafales de vent, le tout sur une distance d’environ 400 mètres.

L’équilibriste s’est fendu d’un "Je n’ai pas peur" plutôt rassurant aux médias.

Ci-dessous, la vidéo de sa traversée des chutes du Niagara.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK