Grande-Bretagne: le journaliste qui a dénoncé le scandale des écoutes retrouvé mort

News of the World: le journaliste ayant révélé les écoutes retrouvé mort
News of the World: le journaliste ayant révélé les écoutes retrouvé mort - © AFP PHOTO / CARL COURT

Un des dénonciateurs dans le scandale de l'affaire des écoutes téléphoniques mettant en cause le groupe Murdoch, l'ancien reporter de News of the World, Sean Hoare, a été retrouvé mort lundi. La police estime que les circonstances de sa mort n'ont jusqu'ici aucun caractère suspect. Pendant ce temps, le scandale atteint Scotland Yard et se rapproche désormais du Premier ministre David Cameron.

Sean Hoare avait déclaré dans des interviews accordés l'an dernier au New York Times et à la BBC que l'ancien rédacteur en chef du tabloïd, Andy Coulson, devenu par la suite directeur de la communication du Premier ministre britannique David Cameron, était au courant de la pratique des écoutes téléphoniques par son journal.

La police du Hertfordshire a annoncé dans un communiqué que Sean Hoare a été retrouvé mort lundi matin à son domicile de Watford dans le nord de Londres.

Une mort "sans explication" mais qui "ne semble pas suspecte"

"A 10h40 ce jour la police a été appelée à Langley Road, Watford, à la suite d'inquiétudes sur la situation d'un homme vivant dans une maison de cette rue" précise le communiqué. "Lorsque la police et une ambulance sont arrivés sur place, elles ont trouvé le corps d'un homme. L'homme a été déclaré mort peu après leur arrivée sur les lieux" poursuit le communiqué. "La mort est considérée pour le moment sans explication mais ne semble pas suspecte. L'enquête de la police se poursuit" indique le communiqué.

Selon le Guardian, Sean Hoare souffre depuis longtemps de problèmes d'alcoolisme et d'addiction à la drogue.

Rupert Murdoch s'explique devant les députés

Le magnat de la presse Rupert Murdoch est convoqué aujourd'hui devant une commission des médias à la chambre des Communes. Les dix députés de la commission d'enquête parlementaire sur les médias doivent entendre, mardi, le patron de l'empire médiatique, ainsi que son fils et Rebekah Brooks, l'ex-directrice de la filiale britannique du groupe News Corp. Des auditions qui devraient être suivies par des millions de téléspectateurs au Royaume-Uni.

Cette affaire pourrait avoir des répercussions au sommet de l'Etat. Le Premier ministre David Cameron, qui est dans la tourmente, a décidé d'écourter son voyage en Afrique, pour rentrer immédiatement à Londres. Il a également demandé aux députés britanniques, de décaler leurs congés, pour assister demain à une réunion exceptionnelle du Parlement.

Le scandale des écoutes téléphoniques au tabloïd News of the World n'en finit pas de faire des vagues. Scotland Yard est frappée de plein fouet avec le départ de deux hauts responsables. John Yates, le numéro deux de la police métropolitaine de Londres, a présenté sa démission, lundi. Quelques heures avant, c'est le patron Paul Stephenson qui a présenté sa démission.

Il est reproché aux deux responsables de la police londonienne  de n'avoir pas relancé l'enquête sur les écoutes. Ils sont aussi visés pour l'embauche par Scotland Yard comme consultant, d'un ancien rédacteur en chef adjoint du News of the World, Neil Wallis.

N. Willems et Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK