"Netflix va lutter contre le partage de comptes": comment cette fausse rumeur s'est (encore) répandue

"Netflix va lutter contre le partage de comptes": comment cette fausse rumeur s’est (encore) répandue
4 images
"Netflix va lutter contre le partage de comptes": comment cette fausse rumeur s’est (encore) répandue - © MARTIN BUREAU - AFP

La nouvelle a fait trembler les utilisateurs de Netflix ces derniers jours : la plateforme envisagerait de s’attaquer au partage de compte. La pratique est courante : plutôt que de prendre un abonnement pour soi tout seul à 7,99 euros par mois, mieux vaut le partager avec trois autres personnes. La formule à quatre écrans de Netflix coûte en effet 13,99 euros, ce qui fait à peine 3,50 euros mensuels par membre du compte partagé.

Mais serait-ce la fin de cette bonne affaire ? C’est en tout cas ce qu’on écrit de nombreux sites internet il y a quelques jours. "Netflix surveille les mots de passe", titre l’un ; "vers la fin du partage de comptes entre amis ?", s’inquiète un autre ; "Netflix pourrait interdire le partage de compte", suppose un troisième.

La nouvelle a de quoi surprendre à plus d’un titre. D’abord parce qu’une telle rumeur a déjà circulé plusieurs fois par le passé. Une sorte de version moderne de "MSN va devenir payant", autre rumeur tenace et récurrente au début des années 2000.

Ainsi, en janvier 2012, une info similaire avait largement circulé. A l’époque, tout était parti d’une annonce d’une société spécialisée. Celle-ci avait présenté un outil pour permettre aux fournisseurs de services de streaming de lutter contre l’augmentation du partage de compte entre amis et familles. Il n’était alors pas question de Netflix... mais de nombreux médias avaient fait le rapprochement avec cette plateforme très populaire. Et les termes de recherche "Netflix partage de comptes" avaient aussitôt explosé dans Google, comme le montre le graphique ci-dessous.

Ensuite, le partage de compte fait partie intégrante de la communication de Netflix. Sur Twitter, le compte en français de l'entreprise y fait régulièrement allusion. Dernier exemple en date : une vidéo dans laquelle la marque compile toutes les excuses avancées par ses abonnés pour priver l'un ou l'autre proche de l'accès aux séries et aux films.

Retour à la source

Mais d'où la rumeur est-elle partie cette fois ? Comme le note la journaliste Marie Turcan, c'est lors d'une séance de questions-réponses avec Greg Peters, directeur des produits chez Netflix, que le sujet a été abordé le 16 octobre dernier. Dans la vidéo ci-dessous, aux alentours de la trentième minute, il est question de partage de mots de passe ou de vol de mots de passe. "Est-ce que c'est un sujet important pour vous et comment vous le gérer sans fâcher une partie de vos utilisateurs ?", interroge Michael Morris, analyste à Wall Street.

Réponse de Greg Peters : "On continue à surveiller la situation. [...] Nous n'avons aucun plan à annoncer en ce moment qui indiquerait que nous allons faire les choses différemment dans ce dossier."

Comme le note Marie Turcan, c’est le site dailydot.com qui le premier écrit : "Les patrons de Netflix ont révélé qu’ils surveillaient le partage de mots de passe et qu’ils cherchent des solutions pour lutter contre cela." Mais l’article en question se contente d’un lien vers la vidéo YouTube que nous vous remettons ci-dessus. Sans citer une seule phrase prononcée par Greg Peters. Ce dernier précise pourtant que rien de concret n’est mis en place pour le moment…

Rien ne dit par contre que, dans le futur, Netflix ne va pas s’inspirer de Spotify. La plateforme de musique en streaming demande depuis quelques mois aux utilisateurs d’un compte "familial" de préciser le lieu où ils se trouvent. Car, c’est indiqué en toutes lettres dans les conditions générales de Spotify : les utilisateurs du compte Famille "doivent résider à la même adresse".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK