Mort de George Floyd : les images d'un train SNCB tagué font le tour du monde

"Please, I can’t breathe" ("S’il vous plaît, je ne respire plus"). Les derniers mots de George Floyd, tué par des policiers le 25 avril dernier à Minneapolis, aux Etats-Unis, ont traversé l’Atlantique. Un tag reprenant cette phrase a été aperçu chez nous, recouvrant quasiment intégralement un train IC de la SNCB qui relie Liège et Courtrai.

Le tag est une réalisation du groupe 1UP Crew, un collectif international fondé à Berlin en 2003. Sur leur page Facebook, ils réclament "Justice pour George Floyd et pour toutes les victimes de l’abus d’autorité. Soutenez votre mouvement anti-brutalité local."

En Belgique, le tag a fait parler de lui : certains l’ont vu à la gare de Liège-Guillemins, comme le député fédéral PS Malik Ben Achour. "Je ne peux m’empêcher de me sentir fier et reconnaissant", écrit-il sur Twitter, même s’il reconnaît que "certains parleront de dégradations de biens publics".


►►► À lire aussi : Mort de George Floyd : la tension monte, pleine mobilisation de la garde nationale à Minneapolis


En effet, la SNCB a rappelé que le tag relevait du vandalisme, tout en assurant être "très sensible à ce genre de message". "Nous comprenons que l’on s’exprime parce que c’est un sujet grave, nous partageons ces émotions, mais quel que soit le message et l’émotion qu’il y a derrière, taguer un train reste un acte de vandalisme, notamment en raison de l’impact que cela a sur le confort de nos voyageurs, en occultant la visibilité au travers des fenêtres", précise la porte-parole francophone Elisa Roux.

Ces images ont réellement pris de l’ampleur après que le site américain Now This, classé à gauche, a repéré et partagé samedi une vidéo, filmée par le collectif gantois Ghentizm, du train lors de son passage sur un pont près de Gand. Ce dimanche, la vidéo totalisait plus d’1,1 million de vues sur Twitter. Elle a également été partagée sur le réseau social Reddit, générant 104.000 interactions.


►►► À lire aussi : Violences policières et racisme aux Etats-Unis : les trois clips vidéo chocs qui en parlent le mieux


La phrase "Please, I can’t breathe" est devenue un signe de ralliement parmi les manifestants qui expriment leur colère et leur émoi après la mort de George Floyd. Une phrase déjà prononcée par une précédente victime de violences policières aux Etats-Unis, Eric Garner. C’était en juillet 2014.