Mobile World Congress: les nouveautés qui vont vraiment compter

Mobile World Congress: et s'il ne fallait retenir que cela…
6 images
Mobile World Congress: et s'il ne fallait retenir que cela… - © LLUIS GENE - AFP

Les stands du salon mondial de la téléphonie sont désormais vides. Si l’on oublie les incontournables "annonces", le show marketing et la musculation technologique des constructeurs, que retenir de cette édition 2016? Et quelles sont les tendances qui modifieront vraiment, ou un peu, notre vie au cours des deux prochaines années?

Le premier constat est que le salon de Barcelone a changé. On y parle toujours de smartphones, de réseaux et d'infrastructure, mais cette année, se sont ajoutés, la réalité virtuelle, les micros-mémoires, la domotique, les voitures connectées, le paiement mobiles et les tablettes PC. Sans oublier une brosse à dents qui informe son utilisateur sur les zones dentaires mal nettoyées. 

Bizarrement, la mobilité s’est fait voler la vedette par la Réalité virtuelle. Les grands noms de IT se mettent tous aux casques VR et sont venus le rappeler à la Fira de Barcelone. Google l’avait déjà fait, Samsung et Microsoft aussi. C'est maintenant au tour de Facebook qui investit dans le secteur depuis deux ans. Il s’agit, soit de vrais masques de réalité virtuelle soit de systèmes transformant les smartphones en masques. Mais cela reste relativement, cher: de 100 dollars jusqu’à 800 dollars (pour le Valve de HTC). Une bonne nouvelle: il existe une importante communauté de développeurs VR en Belgique. 

La deuxième tendance: la 5G

Le message de l’industrie portait, cette année, sur le futur réseau rapide de téléphonie mobile. La 5G est cette norme de 10 à 100 fois plus rapide que la 4G. Mais bien plus que la vitesse, le véritable intérêt de la 5G est de faire communiquer des objets entre eux. Les frigos, les voitures, les montres… C’est aussi la possibilité de connecter 1000 fois plus d’appareils que la 4G. Grâce à un temps de latence très court (une très grande réactivité) la 5G est indispensable pour permettre des échanges de sécurité entre les voitures qui circulent et pour la synchronisation des données en temps réel.

Rajeev Suri, PDG de Nokia, assure que la norme 5G pourrait être définie dès cette année et les premiers déploiements en 2017. Nous gagnerions ainsi un an sur la date prévue de 2020 pour le déploiement commercial de la 5G. Le gouvernement sud-coréen souhaite d’ailleurs inaugurer la 5G dès 2018, à l'occasion des JO d'hiver. L'enthousiasme se retrouve également parmi les constructeurs de smartphones, tout heureux de pouvoir renouveler leur parc par de nouveaux modèles 5G. Mais que les consommateurs se rassurent: les téléphones 5G ne sont pas encore en magasin.

De vraies nouveautés parmi les smartphones?

Si l’on exclut les effets d’annonce, les processeurs plus rapides ou les écrans toujours plus colorés, la vraie tendance est l'omniprésence chinoise. C’est le cas pour Lenovo, Huawei, ZTE ou encore Xiaomi, peu connu en Europe. Sony a présenté des nouveaux smartphones, mais sa division mobile est toujours dans le rouge. Ce qui rappelle la situation des téléphones Windows 10 mobile de Microsoft. Pour ces deux compétiteurs, 2016 sera une année décisive. Pour le meilleur ou pour le pire.

En matière d’innovation, les smartphones offrent une qualité sonore améliorée, par exemple, pour regarder des films sur un petit écran. On voit aussi apparaître les réglages plus fin de la fonction photo, en jouant avec l’'exposition et la mise au point. Ce qui est plutôt un danger pour les appareils photo traditionnels de moins en moins différenciés.

Les selfies, aussi, deviennent intelligents en maintenant les conditions d'éclairage toujours optimales. Des chiffres invérifiables promettent que les jeunes prendront plus de 25 000 selfies au cours de leur vie. Pour s’adapter à cette demande, l’appareil photo frontal prend donc du galon et sa résolution monte à 5 MP. Apparaissent aussi les modes auto Selfie et Voice Selfie pour se photographier sans plus actionner le moindre bouton.

Les cartes de crédit s’adaptent évidemment au mobile. La technologie biométrique devrait être proposée comme moyen de paiement mobile, en Belgique, d’ici la fin de l’année 2017. Il existe encore un bracelet connecté qui permet d’acheter d’un léger mouvement de poignet. 9 millions de commerces (surtout américains) seraient déjà compatibles.

Quelques petits gadgets en passant

Pas de Salon de Barcelone sans ses gadgets plus ou moins utiles. Parmi eux figure un smartphone (une phablette de 6 pouces en réalité) dont les applications s’affichent –aussi- sur l’écran d’un PC de bureau. Une utilité toute professionnelle proposée par HP qui indique ainsi son retour sur le terrain des smartphones.

Des smartphones s’équipent de plus en plus d’un rétro-projecteur pour regarder un film sur un mur blanc. Ce n’est pas neuf, mais l’affichage est maintenant de qualité.

Petite mention aussi pour ce smartphone (X screen de LG) équipé d’un deuxième écran qui permet également de lire l’heure, la date, le statut de la batterie et d’autres notifications ou ce téléphone modulable dont la batterie peut être remplacée par différents modules tels qu’un appareils photo/vidéo ou un amplificateur Hi-Fi pour améliorer la qualité du son. Mais en toute logique, cela augmente l’encombrement du téléphone.

A moins d’opter pour cette bague connectée (iCharming de ZTE) qui sert à déclencher l'appareil photo du smartphone à distance, lancer un appel ou une alarme.

Sans oublier l’éternel retour des baskets connectées qui permettent, cette fois, de surveiller votre position (en course à pied ou au golf). Tout cela grâce à une application qui gère la localisation de votre centre de gravité et de la pression exercée par chaque pied. Comptez de 150 à 200 dollars.

Plus utile: la recharge d’un téléphone pourra se faire 15 minutes pour des batteries de 2500 mAh, sans provoquer d’échauffement et donc sans stresser les batteries.

Les voitures connectées se trouvent une place de parking

A condition de se limiter à ce qui sera réellement disponible cette année, les voitures connectées permettront de payer un parking depuis sa voiture via des applications sans fil. Des tests en dimension réelle existent déjà dans des villes espagnoles.

La deuxième fonction porte sur le partage de véhicules. C’est ici le smartphone qui devient la clé. Le propriétaire pourra donner un codé électronique aux conducteurs qui ont le droit d’utiliser sa voiture, pendant un jour, une semaine ou un mois. Ensuite la clé disparaîtra automatiquement. Est-ce utile ? C’est une autre question.

L’avenir auquel on s’attend si peu

Enfin, il faudra suivre les communications réalisées en avion. L’interconnexion (le fameux roaming) que l’on paie à l’étranger est en très forte croissance, surtout dans le ciel. Elle représentera bientôt 5% de l'ensemble du roaming mondial.

Mais c’est cher : téléphoner en avion rapporte à un opérateur plus de 2 dollars par minute d’appel et 13 par Mo. Et si vous vous en étonnez, on vous dira que l'usage de satellites, ce n’est pas donné.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK