Microsoft veut lancer des datacenters sous-marins

Microsoft veut lancer des datacenters sous-marins
2 images
Microsoft veut lancer des datacenters sous-marins - © Numerama

Le géant de l'informatique Microsoft souhaite introduire un nouveau type de datacenters. Ces centres de données ont constamment besoin d'être refroidi vu la chaleur qu'ils dégagent et les opérateurs souhaitent les rapprocher des utilisateurs. Le New York Times détaille ce projet sous-marin appelé Natick. 

Une implantation sous l'eau a des avantages 

En matière de refroidissement, une implantation sous-marine a des avantages indéniables. L'eau peut en effet refroidir les serveurs, mais aussi être une source d'énergie renouvelable. Par ailleurs, les responsables de datacenters essayent de plus en plus de rapprocher leurs sites des utilisateurs et donc d'améliorer la latence. Microsoft souligne que près de la moitié des populations habitent dans une zone située à 200 kilomètres d’une côte.

Pas de personnel nécessaire

L’un des objectifs du projet Natick est de pouvoir déployer un datacenter dans un conteneur en 90 jours afin de répondre rapidement à la demande, par exemple pour des besoins exceptionnels (catastrophe naturelle ou événement mondial, type Coupe du Monde). De plus, celui-ci ne nécessiterait pas de maintenance sur place. Ces conteneurs seraient construits à partir de matériaux recyclables dans leur totalité, pour être à nouveau recyclé lors du démantèlement du conteneur. Ils auraient une durée de vie de 10 ans.

Un prototype déjà en test depuis plusieurs mois

C'est sous le nom de Natick que Microsoft a entrepris ce projet destiné à étudier la faisabilité de ces datacenters sous-marins. Sur son site natick.research.microsoft.com, Microsoft présente l’équipe engagée sur le projet et détaille ses objectifs. Un prototype expérimental, baptisé Leona Philpot (du nom d’un personnage de jeu sur Xbox), a déjà été testé sur fonds marin entre août et novembre 2015, en Californie, à un kilomètre environ de la côte pacifique. Même si, selon les scientifiques, l'opération a été un succès, difficile de dire si Microsoft étendra ce type d’initiative. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK