Michel Visart a présenté son dernier Eco Matin à la RTBF

Michel Visart
2 images
Michel Visart - © PHILIPPE BUISSIN

Le journaliste Michel Visart présentait ce vendredi pour la dernière fois la rubrique Eco Matin dans Matin Première sur La Première. Il est sur le point de prendre sa pension. C'est l'occasion d'évoquer la carrière de ce journaliste spécialiste de l'économie à la RTBF.  

Michel Visart est depuis toujours un passionné de l'information. Dès l'enfance, il commente les paysages qu'il traverse avec ses parents, comme en radio, avec un micro imaginaire. Après avoir étudié le droit, il bifurque très tôt vers le journalisme. Il pense au départ couvrir l'actualité politique mais, depuis un stage effectué durant ses études au journal L'Echo de la Bourse, l'économie ne l'a plus lâché. Il a travaillé pour Le Courrier de la Bourse et de la Banque : tous les midis, il allait relever les cours des actions à la Bourse de Bruxelles. C'était l'époque où les journalistes utilisaient encore des télex ou des fax, il n'y avait pas encore d'ordinateur.

Michel Visart crée alors sa propre société, Synedi, avec laquelle il collabore à plusieurs revues, et qui édite un "Mémento des valeurs boursières", ou encore le "Guide de votre argent". Il y a trente ans, il commence une collaboration régulière à la RTBF radio, par le biais d'une chronique boursière. Quinze ans plus tard, il intègre la cellule économique de la rédaction radio de la RTBF, avec Françoise Gilain et Roger De Broux. L'actualité économique est déclinée en radio notamment dans Eco Matin, Eco Soir, EntrePremière, puis dans 7Eco.

Dépassant le domaine des grandes sociétés et de leurs performances boursières, Michel Visart est passionné par tous les domaines de l'économie: le micro-crédit, les monnaies locales ou l'éthique du management par exemple. Plus récemment, Michel Visart a été un des initiateurs de l'émission "Demain, et après?" de la RTBF.

Michel Visart est présent sur tous les médias de la RTBF: il a, à de nombreuses reprises, expliqué sur le plateau du Journal Télévisé les enjeux de l'actualité économique. Et il alimentait la page économie du site Info de la RTBF.

Au début des années 2010, il rédige régulièrement la chronique Décal'Eco, qu'il surnomme "un regard décalé sur l'économie, une petite bouffée d'oxygène dans ce monde de brutes. Et tant pis si ce n'est pas toujours politiquement correct !" A relire, parmi des dizaines d'articles, celui intitulé "Marcourix, l'ignoble Lakment Metalix et la forge de Vulcain" publié en mai 2013.

Le 22 mars 2016, l'attentat à la station de métro Maelbeek tue la fille de Michel Visart. Suite à ce drame, il délivre sur le plateau du Journal Télévisé un message de tolérance qui force le respect: "Je pense que si on construit des murs d'exclusion, si l'on cultive la haine, on va dans le mur". 

Un an après, son épouse et lui-même publient une "lettre à Khalid El Bakraoui" (le kamikaze de la station de métro Maelbeek).

Au moment de quitter la RTBF, Michel Visart ressent "une énorme fierté d'avoir travaillé pour le service public d'information auquel il tient beaucoup, y compris comme auditeur, comme spectateur et peut-être parfois comme intervenant".

Michel Visart pratique différents sports, parmi lesquels la course à pied : il a participé à plusieurs reprises au 20 km de Bruxelles sous le dossard de la RTBF, et aux 24 heures de marche en faveur de Cap48.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK