Michael Jackson, Magritte et le clip de "Scream"

Le "fils de l'homme" tel qu'il apparaît dans le clip de Michael Jackson.
2 images
Le "fils de l'homme" tel qu'il apparaît dans le clip de Michael Jackson. - © D. R.

Le mois de juin 1995 marque le grand retour de Michael Jackson, quatre ans après la sortie de l’album "Dangerous" et deux ans après les premières accusations de pédophilie. Le nouvel opus se nomme "HIStory" et s’annonce revanchard. Le chanteur s’apprête à livrer en musique sa réponse aux différentes rumeurs le concernant.

Pour soutenir la promotion du CD, un premier titre est diffusé sur les radios du monde entier. "Scream" ("Crier" en français), enregistré en duo avec sa sœur Janet parle du harcèlement médiatique qu’il subit. Un clip accompagne le single: ce sera à l’époque le plus cher de tous les temps avec un budget de 7 millions de dollars.

Le pitch: Michael et Janet sont à bord d’un vaisseau spatial, loin des turpitudes terriennes. Mais même au milieu des étoiles, ils doivent crier leur dégoût de la pression des journalistes. "Stop pressuring me! Make me wanna scream!" (Arrêtez de me mettre la pression! Ça me donne envie de crier!), chantent frère et sœur sur le refrain.

Incompris

Lors de la sortie du clip, une scène marquera le public belge. Lorsqu'arrive le refrain, Michael Jackson admire des œuvres d’art qu’il fait défiler à l’aide d’une zapette. Quand soudain apparaît un tableau du belge René Magritte. C’est "le fils de l’homme", certainement l’œuvre la plus connue du peintre surréaliste.

Comment Magritte a-t-il bien pu se retrouver dans un clip du King of Pop? Ce que l’on sait, c’est que Michael Jackson était un grand amateur d’art. Tous les arts. Dans plusieurs interviews, il cite Michel-Ange, Debussy, Tchaïkovski, le mime Marceau… Alors pourquoi pas Magritte? Car le clip de "Scream" ne met pas en avant que Magritte. On y aperçoit la peinture de Jackson Pollock "Number 32", un portrait d’Andy Warhol… Magritte, Warhol, Pollock: des artistes incompris à leur époque? Comme Michael Jackson?

En tout cas, l’utilisation de la peinture du peintre bruxellois n’a pas été gratuite. Bien que le tableau n’apparaisse qu’une seconde – et nous sommes larges -, Michael Jackson aurait versé 200.000 euros à la Fondation Magritte, qui gère l’héritage du peintre.

►► Retrouvez les autres histoires belges de Michael Jackson.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK