Mexique: des hommes masqués criblent de balles la façade d'un journal

Illustration: des policiers mexicains
Illustration: des policiers mexicains - © Ulises Ruiz (EFE)

Plusieurs hommes masqués ont criblé de balles la façade du siège du quotidien Hora Cero, le journal de la ville de Reynosa, au nord-est du Mexique, peu après un appel téléphonique donnant dix minutes à son personnel pour évacuer les lieux, selon des témoins.

"Les tirs ont endommagé la façade, il y a eu des baies vitrées brisées au niveau supérieur, là où sont situés le studio de télévision et la cabine de radio" a dit à l'AFP par téléphone un témoin sous couvert d'anonymat. "Il y a surtout eu un impact psychologique, parce que les gens ne veulent plus retourner travailler".

D'autres témoins ont vu un groupe d'au moins six personnes habillées en civil et le visage masqué, ouvrir le feu avec des fusils d'assaut contre la façade de deux étages.

La compagnie éditrice du journal, Demar, qui publie également plusieurs revues, a toujours évité de traiter directement du thème des narco-trafiquants en raison du risque que cela comporte dans certaines régions, particulièrement dans l'Etat du Tamaulipas où est située Reynosa, une des régions les plus touchées par la violence des cartels de la drogue.

Cette nouvelle agression contre la presse mexicaine intervient après l'assassinat la semaine dernière, dans l'Etat voisin de Veracruz (est), de trois photographes de presse et d'une employée de presse, dont les corps démembrés ont été retrouvés à l'intérieur de sacs dans un canal. Quelques jours auparavant, la correspondante de la revue Proceso, également dans l'Etat de Veracruz, avait été retrouvée morte étranglée.

Selon la Commission nationale des droits de l'homme, 79 journalistes ont été assassinés au Mexique depuis 2000.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK