Marine Le Pen n'aime pas les radars, son permis lui a été retiré

temporary-20141007110218
2 images
temporary-20141007110218 - © Tous droits réservés

C'est le Canard enchainé qui l'a annoncé dans son édition du mercredi 1er octobre : Marine Le Pen s'est vue retirer son permis de conduire "après un ultime PV" en 2012. Or, la présidente du FN a déclaré, cet été, vouloir supprimer tous les radars sur les routes de France. Une drôle de coïncidence, pour le journal satirique français. Cette information a aussi été relayée par Laurent Ruquier, dans son "Flop 10" d'"On n'est pas couché" ce samedi 4 octobre sur France 2.

Plusieurs PV pour excès de vitesse et "un ultime PV pour un feu rouge grillé" semblent donc avoir épuisé les douze points du papier rose de Marine Le Pen.

Selon le Canard enchaîné, deux solutions s'offraient à "la championne nationale de l'exemplarité" : "repasser son permis ou contester cette annulation en justice. La Fangio du FN a préféré la seconde".

Une action en justice pour laquelle la présidente du parti d'extrême droite en France devrait toujours 3000 euros à ses avocats, toujours selon le journal qui précise encore qu'il comprend mieux aujourd'hui pourquoi elle a déclaré le 1er août dernier sur les ondes d'RTL vouloir supprimer tous les radars sur les routes de France affirmant que "les radars ne sont pas là pour empêcher les accidents. Ils sont là pour remplir les caisses de l'Etat. Ça c'est une réalité, une certitude !" :

En réponse, Marine Le Pen s'est fendue d'un "droit de réponse" sur son site internet affirmant avec verve qu'elle n'était pas l'auteur de ces infractions au code de la route : "Si le Canard, qui a pourtant l’habitude de laisser traîner son bec dans les services de (basse) police, s’était procuré les photos des excès de vitesse et autres feux rouges brûlés dont il m’attribue la responsabilité, il se serait aperçu que le visage concerné n’est tout simplement pas le mien !".

Et d'ajouter : "N’ayant pas souhaité dénoncer les responsables – ce qui devrait pourtant plaire au fâché palmipède – j’ai donc vu ( comme nombre de Français) fondre le précieux permis de conduire en question".

De son côté, l'animateur de télévision français, Laurent Ruquier, ne s'est pas gêné de relayer l'analogie dans son célèbre "Flop 10" d'"On n'est pas couché" ce samedi 4 octobre sur France 2 (à partir de 8'48'') :

Le journaliste, Michel Denisot, ancien animateur du Grand Journal de Canal, qui était l'un des invités de l'émission de Laurent Ruquier en a même ajouté une couche en affirmant sur le ton de l'humour ceci : "Quand on conduit trop à droite, on va dans le fossé !".

 

C. Biourge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK