Malade? L'assistant vocal d'Amazon, Alexa, pourrait le détecter et proposer un remède

L'enceinte Echo d'Amazon permet de se connecter à Alexa, un service vocal du Cloud.
L'enceinte Echo d'Amazon permet de se connecter à Alexa, un service vocal du Cloud. - © GRANT HINDSLEY - AFP

C'est un site spécialisé dans les nouvelles technologies, Fredzone, qui épingle l'information : Amazon a récemment breveté une nouvelle fonctionnalité pour son service vocal Alexa. L'idée est d'utiliser la reconnaissance vocale pour détecter chez son utilisateur une éventuelle maladie et proposer des remèdes. 

Alexa, c'est un peu sur le même principe que "Siri" ou "OK Google", sauf que les fonctionnalités sont plus nombreuses. Par l'intermédiaire d'une enceinte connectée, vous pouvez ainsi demander votre musique préférée, passer un appel, contrôler vos appareils connectés ou encore programmer des alarmes ou minuteries. Amazon n'est d'ailleurs pas le seul à proposer un tel service, Google et Apple sont également dans la course.

Un intérêt financier important

Mais avec cette nouvelle fonctionnalité, Amazon fait un pas de plus en affirmant pouvoir détecter quand une personne est malade, simplement par le fait qu'elle renifle ou a le nez bouché, par exemple.

Amazon affirme qu'Alexa serait capable de tenir compte des changements au niveau de la voix, mais aussi d'autres indicateurs, comme la manière de respirer ou les émotions.

L'idée, non dénuée d'intérêt pour la multinationale américaine, est de pouvoir proposer par la suite la commande de pastilles pour la gorge, par exemple. Ce qui pourrait évidemment augmenter sensiblement ses ventes. 

Mais ce n'est pas tout. Alexa pourrait, sur base de son "diagnostic" détecter aussi quand vous êtes triste et vous proposer des idées pour améliorer votre humeur, avec la possibilité de vous diffuser des publicités ciblées. 

À lire aussi: Les enceintes connectées entrent dans nos maisons, au détriment de notre vie privée ? 

Un pas de trop ? 

Outre la question de la vie privée, on est en droit de se demander comment est-ce qu'une machine peut évaluer efficacement notre santé ?

Pour le ministère belge de la Santé, en tout cas, cette nouvelle fonctionnalité, si elle se confirme, "est quelque chose de préoccupant pour la santé".   

Selon sa porte-parole, Vinciane Charlier, cela peut s'assimiler à une pratique illégale de la médecine. Car légalement, "seul un médecin peut poser un diagnostic et proposer des remèdes"

Autrement dit, Amazon s'expose à des poursuites si c'est proposé en Belgique. 

Autre problème : ces publicités ciblées pourraient être considérées comme "des pratiques commerciales agressives qui visent à altérer le comportement normal d'un consommateur", nous dit-on au ministère belge de l'Économie. Mais ici, chaque situation devrait être analysée au cas par cas, après le dépôt d'une plainte.  

Mais comme le souligne Digital Trends, à l'origine de cet article, rien n'est encore fait. Les entreprises, comme Amazon, déposent des dizaines de brevets chaque année et la majorité ne voit jamais le jour. 

Reste qu'Amazon a récemment créé un partenariat avec la start-up médicale, MediSprout, dans l'idée d'offrir aux utilisateurs un moyen de contacter leur médecin sans se rendre à leur cabinet. Il a aussi récemment racheté Pillpack, une start-up qui développe un service de pharmacie en ligne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK