Magritte du cinéma: saisie des votes par le producteur de "Marbie" jugée légale

L'affiche du film "Marbie Star de Couillu les deux Eglises"
L'affiche du film "Marbie Star de Couillu les deux Eglises" - © Tous droits réservés

Le tribunal des référés de Charleroi a validé jeudi la saisie pratiquée par le producteur du film "Marbie, star de couillu les deux églises". Ce dernier avait demandé au tribunal en janvier dernier de saisir les données informatiques relatives au scrutin qui devait désigner le film remportant le Magritte du premier film.

L'Académie Delvaux, qui organise la cérémonie des Magritte du cinéma, s'y était opposée

Le film "Marbie, star de couillu les deux églises" était en lice lors de la cérémonie des Magritte pour le Magritte du premier film, une récompense attribuée sur base de votes exprimés par internet. Durant la période du vote, le producteur du film, Dominique Dubuisson, avait soupçonné une série d'irrégularités. Il s'était notamment étonné du fait que la durée du vote ait été prolongée et de l'absence d'un huissier supervisant l'ensemble des opérations. Le producteur s'était alors tourné vers la justice.

Jeudi, le tribunal des référés a validé la saisie

Il a noté également, selon Dominique Dubuisson, que le producteur du film qui a finalement remporté le prix, André Logie "apparait bien introduit dans les milieux du cinéma belge" et qu'en outre une série d'éléments entourant l'organisation du concours étaient de nature à jeter un doute raisonnable sur les résultats du vote.

L'Académie André Delvaux prend "bonne note"

L'Académie André Delvaux indique vendredi dans un communiqué qu'elle a pris "bonne note" de l'ordonnance du 9 juillet dans l'affaire "Marbie, star de couillu les deux églises". L'Académie relève "que le juge ne s'est pas encore prononcé sur la façon dont la première ordonnance a été exécutée par le producteur de 'Marbie Star' et qu'il ordonne la réouverture des débats sur l'utilisation faite par ce dernier des données confidentielles du vote de l'opération Magritte du premier film, pendant et après la saisie".

L'Académie Delvaux ne contestait pas la saisie des données relatives au scrutin qui a désigné le film remportant le Magritte du premier film. "Cette transparence ne nous dérange pas", a indiqué vendredi Frédéric Delcor, un des administrateurs. Elle conteste cependant "l'utilisation de ces données par le producteur du film 'Marbie, star de couillu les deux églises'".

Dans son communiqué, l'Académie dénonce notamment "la communication abusive, partielle et mensongère de ces données à la presse par le producteur et la réalisatrice de Marbie Star dans le seul but de discréditer la procédure et les résultats des votes".

Concernant cet aspect du dossier, la justice doit se prononcer à l'automne, selon l'Académie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK