Lommel: enquête pour fraude au festival Vestiville, 3 organisateurs vont être entendus par un juge d'instruction

Le parquet du Limbourg a ouvert une information concernant le festival Vestiville, annulé en dernière minute par le bourgmestre de Lommel pour raisons de sécurité. Il suspecte une fraude via de fausses preuves de paiement, rapporte samedi la presse flamande.

Contacté par nos soins, Jeroen Swijssen, le porte-parole du parquet du Limbourg, nous confirme que "3 membres de l'organisation ont été entendus hier soir. Ils  doivent être entendus aujourd'hui ou demain par le juge d'instruction". L'audition concerne bien des soupçons de fraude. Ils sont soupçonnés d'escroquerie, blanchiment, faux en écriture et abus de confiance. "Il y a encore pas mal de question auxquelles nous devons tâcher de répondre. Mais nous disposons de différents éléments en ce sens. C'est à cela que s'attelle l'information judiciaire que nous avons ouverte". 

La tension était apparemment à son comble depuis plusieurs jours entre organisateurs et fournisseurs du festival. Certaines entreprises auraient reçu de fausses preuves de paiement, pour un total de plusieurs centaines milliers d'euros. Les versements n'auraient été effectués qu'après des menaces de débrayage.

"Pour le moment, aucune instruction judiciaire n'a encore été ouverte. Cela sera laissé à l'appréciation du magistrat, les auditions étant toujours en cours".

Le bourgmestre de Lommel, Bob Nijs, a indiqué qu'il y avait également des manquements en matière de sécurité. Mais du côté du parquet de Lommel , on nous explique qu'à ce stade, cela ne fait pas pas partie des investigations en cours.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK