Littérature jeunesse : Martine a un papi bizarre – l'enfance confrontée à la maladie d'Alzheimer !

Martine
3 images
Martine - © Ligue nationale Alzheimer et Casterman

Le 21 septembre dernier, c’était la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. L’occasion, pour la ligue nationale Alzheimer de lancer une opération originale, puisqu’elle est destinée aux enfants, et prend comme support une série mythique : Martine, de Marcel Marlier et Gilbert Delahaye.

C’est une collection qui, au fil des ans, avec des dessins somptueux, des textes simples sans jamais être simplistes, nous a montré l’évolution de la société au travers le quotidien d’une petite fille et de son chien… Et, dans le livre publié aujourd’hui chez Casterman, " Martine a un papi bizarre ", elle est confrontée à une situation qu’elle ne comprend pas en voyant son grand-père perdre la mémoire, " perdre la boule "…

Martine est une petite fille qui doit donc comprendre ce qu’est la maladie d’Alzheimer !

Une maladie qui touche tout le monde, peu ou prou… Nous avons toutes et tous connu des gens qui en étaient atteints, ou qui avaient, dans leur entourage proche, quelqu’un de malade. Nous avons toutes et tous compris ce qu’était cette maladie déstructurante. Mais quel est le regard qu’un enfant peut porter sur une telle maladie, sur une personne aimée que cet enfant voit ne plus être ce qu’elle a toujours été ? C’est cela, le thème de ce livre : la maladie d’Alzheimer vue et vécue par une petite fille qui se sent perdue… Un livre que je trouve extrêmement important !

Martine, c’est le monde de l’enfance… Comment parler à une enfant de cette terrible maladie, c’est cela aussi que veut nous montrer et nous expliquer ce petit livre.

Martine voit son papi perdre la mémoire, oublier le nom des plantes, recommencer à raconter l’histoire qu’il vient de déjà raconter… Dans un premier temps, on dit à la petite fille que ce n’est pas grave, que ce n’est que de la fatigue. Mais l’enfance a les yeux vrillés sur ce qui se cache derrière les apparences. Et la maman de Martine, alors, lui explique, avec des mots simples, avec des mots de tous les jours, sans dramatisation, ce qu’est cette maladie d’Alzheimer. Et c’est cela sans doute le vrai message de cette campagne : parler, pour comprendre, et comprendre pour continuer à aimer…

Et ce petit livre pour enfants remplit parfaitement son rôle, avec, en fin d’album, un tout petit dossier qui reprend quelques questions qu’un enfant confronté à cette maladie peut se poser : est-ce qu’on peut faire quelque chose, est-ce qu’une personne atteinte de cette maladie éprouve de la souffrance, est-ce que c’est héréditaire ?...

Ce livre a donc résolument un but pédagogique, avec ce message clair, frontal, précis, important : "Comme Martine, les enfants mais aussi les adultes ne savent pas toujours comment réagir face à la maladie d’Alzheimer". Un message accompagné d’un numéro de téléphone gratuit : 0800 15 225.

Un livre à lire à ses enfants, à ses petits-enfants, un livre à partager, un livre pour aider à accompagner les proches atteints de cette terrible maladie…

 

 

Jacques Schraûwen

Martine a un papi bizarre (d’après les personnages de Marlier et Delahaye – édité par la ligue nationale Alzheimer et Casterman)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK