Lille: les séries télévisées belges se font connaître auprès des diffuseurs européens

Une soixantaine de réalisateurs, scénariste et producteurs de séries ont participé ce jeudi au festival Séries Mania de Lille, l'un des grands festivals européens, pour vendre leur production à l'international. Huit séries déjà terminées et 20 projets ont été présentés aux producteurs et diffuseurs français. Depuis quelques années, la RTBF et la VRT investissent dans des séries ambitieuses qui rencontrent du succès non seulement chez nous mais aussi à l'étranger. Le but de la journée à Lille était de faire connaître encore plus nos productions et nos projets.

Des acheteurs viennent de partout au festival "Séries Mania" pour acquérir les séries qu'ils diffuseront prochainement. Jusqu'il y a peu, les francophones belges étaient absents de ce secteur. Mais depuis 5 ans, la RTBF a changé la donne : "Cela a commencé en 2013 et les premiers projets ont été sur les écrans en 2016. Et pour la première fois en 2017 on aura eu quatre séries portées à l'écran. Donc c'est une industrie toute nouvelle et un secteur tout nouveau en Belgique francophone" explique Sylvie Coquart-Morel, responsable de la fiction à la RTBF.

Bientôt la série "Baraki"

"La trêve", "Ennemi Public", "E-legal", ou "Unité 42" ont été des succès. Mais on reste bien loin de la production flamande qui existe depuis plus longtemps et qui produit beaucoup plus et avec de très gros moyens. Côté francophone, les budgets sont plus limités. Ce qui a des côtés positifs mais aussi des inconvénients : "Travailler avec des moyens limités comme on l'a fait sur 'Unité 42', cela nous a donné une liberté d'être très créatifs, et de chercher plus loin que le genre classique" selon Roel Mondelaers, un des réalisateurs d'"Unité 42". Le producteur de cette série, John Engel, poursuit : "Pour le moment on est arrivé à faire des choses qualitatives au niveau visuel et au niveau dramatique, avec des moyens limités. Mais je pense que pour avoir une place à l'international, il faudra mettre plus de moyens".

En attendant, la RTBF multiplie les projets. Parmi ceux-ci: "Baraki", une série "feel good". Pour défendre le projet, l'équipe a endossé son plus beau training afin de tenter d'attirer des acheteurs présents à Lille. "A Séries Mania, l'intéressant c'est de pouvoir rencontrer des gens et éventuellement de pouvoir leur expliquer que cette histoire pourrait aussi se passer en France ou en Allemagne. Et comment cette histoire peut être universelle et toucher toute l'Europe" dit Julien Vargas, scénariste, co-créateur et acteur de "Baraki".

Bien d'autres projets belges sont en gestation, en phase d'écriture, de production ou sur le point d'être diffusés à la RTBF. Avec ensuite l'ambition d'imposer nos talents ailleurs en Europe.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK