Les photos rares et troublantes d'un ghetto juif en Pologne occupée

Un proche d'Hitler a photographié un ghetto juif en Pologne occupée
4 images
Un proche d'Hitler a photographié un ghetto juif en Pologne occupée - © Hugo Jaeger - Time & Life Pictures/Getty Images

Les photographies qu'Hugo Jaeger, un photographe proche d'Adolf Hitler, a réalisées entre 1939 et 1940 dans un ghetto juif de Kutno, en Pologne occupée, ont quelque chose de bouleversant. Apprécié du Führer pour la façon dont il mettait le Reich, la "puissance nazie" et son leader en valeur, le portrait qu'il dresse de ces juifs est presque intimiste, loin des clichés relatant les victoires militaires et contribuant à la glorification des troupes allemandes.

Pour avoir photographié Adolf Hitler aussi bien lors de rassemblements massifs qu'au cours de moments plus calmes et privés, il fallait que le travail d'Hugo Jaeger soit réellement apprécié du Führer.

Or, comme l'explique le magazine Life sur son site web en relayant, photos à l'appui, le travail d'une conservatrice du Musée d'Histoire des Juifs polonais, les photographies de cet "ardent nazi" ont fait "une telle impression sur Hitler" que ce dernier aurait dit ceci en découvrant son oeuvre : "Le futur appartient à la photographie en couleur".

Mais Justyna Majewska, la conservatrice, s'intrigue alors à la vue de ces clichés que l'artiste a pris dans le ghetto juif de Kutno, en Pologne occupée. Pas de mise en valeur de la Wehrmacht, ni de prises de vue du "Führerbau" ("les appartements du Leader", à découvrir sur le Daily Mail Online)... Loin de ses sujets habituels, Hugo Jaeger semble avoir voulu montrer ce ghetto pour ce qu'il était, sans trop se concentrer sur les occupants nazis mais bien sur ses habitants, des Juifs et des Polonais pour l'essentiel.

"De façon surprenante, continue-t-elle en soulignant que la plupart des sujets apparaissent souriants, aucun d'entre eux ne semble avoir été forcé à poser".

L'article rappelle que des centaines d'entre eux avaient été délogés vers le ghetto en un jour, à Kutno, et qu'ils s'y retrouvaient en tant que prisonniers, sous des règles strictes et anti-sémites - en témoigne l'étoile qu'ils portent sur la poitrine.

Les conditions de vie sont devenues de plus en plus difficile dans le ghetto, alors que la Seconde Guerre battait son plein, et il fut liquidé après la mise en oeuvre du plan d'extermination nazi de la communauté des juifs polonais.

Difficile, peut-on lire dans l'article, de comprendre la démarche photographique d'Hugo Jaeger à Kutno. Mais pour l'auteure, il est d'autant plus "difficile de regarder ces clichés" en imaginant ce qu'il est advenu de leurs sujets qui "ne pouvaient pas réellement s'imaginer, alors, ce qui les attendait".

Toutes les photos sont créditées Time & Life Pictures/Getty Images et sont consultables en suivant ce lien.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK