Les Petits Hommes perdent leur créateur

Et c’est à la fin des années 60 que le journal de Spirou l’engage et qu’il crée la série "Les Petits Hommes", dont le premier épisode était scénarisé par le génial Delporte.
Et c’est à la fin des années 60 que le journal de Spirou l’engage et qu’il crée la série "Les Petits Hommes", dont le premier épisode était scénarisé par le génial Delporte. - © Tous droits réservés

On vient d’apprendre le décès, ce 24 mai 2017, de Pierre Seron, à l’âge de 75 ans. Dans le plus pur style de ce qu’on a appelé l’école de Charleroi, il aura été un des auteurs emblématiques des Editions Dupuis.

Avant de devenir l’auteur des " Petits Hommes ", série tous-publics phare des Editions Dupuis, Pierre Seron a fait ses armes sous le pseudonyme de Foal, auprès de Dino Attanasio, de Mittéi, de Maurice Maréchal et de Tibet.

Et c’est à la fin des années 60 que le journal de Spirou l’engage et qu’il crée la série "Les Petits Hommes", dont le premier épisode était scénarisé par le génial Delporte.

Son style naturel, spontané dans ses premiers albums, a dû se plier à la volonté de Charles Dupuis, qui a voulu que son trait devienne le plus proche possible de celui de Franquin, ligne éditoriale oblige...

C’est en 2011 que paraît, aux éditions " Clair de Lune ", l’ultime album des Petits hommes, sous un titre qui en dit long : " Esclapion 3 – Je suis venu vous dire que nous partons ".

Parallèlement à cette série typique des productions ouvertes à un large public, marque de fabrique du magazine Spirou pendant très longtemps, Seron a animé d’autres séries : la Famille Fohal, dans Pif gadget, ou, plus récemment, la série érotico-humoristique des " Petites Femmes " aux éditions Joker.

Artiste populaire et discret, Pierre Seron disparaît comme il a vécu, avec humilité. Il laisse derrière lui une œuvre souriante, qui ne se prenait pas au sérieux, et qui a réjoui pendant des années plusieurs générations de lecteurs assidus!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK