Les ouvrières espagnoles de Coca-Cola détournent les pubs de Noël de la marque

Les ouvrières de Coca-Cola appellent au boycott de la marque
Les ouvrières de Coca-Cola appellent au boycott de la marque - © Capture d'écran YouTube

En janvier 2014, Coca-Cola Espagne a annoncé un plan de restructuration qui prévoyait de fermer quatre de ses onze usines de mise en bouteille. Ce plan menace l'emploi de quelque 1250 salariés (30% des effectifs). Depuis près de trois ans les protestations se sont multipliées contre ce plan de fermeture. Après avoir manifesté à plusieurs reprises, les ouvriers avaient lancé un appel au boycott des boissons de la marque qui, en 6 mois, avait fait chuter les ventes de l'entreprise américaine de plus de 48%.

Sous le slogan #NavidadSinCocaCola (#NoëlSansCocaCola), les ouvrières de l'usine de Fuenlabrada, près de Madrid, qui se font appeler "Las Espartanas de CocaCola" ("Les spartiates de Coca-Cola"), ont lancé ces jours-ci une nouvelles campagne: elles ont tourné une vidéo qui a déjà été vue des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. Ce clip est un détournement des publicités du géant du soda, et décrit les conditions de travail et la précarité de ses ouvriers.

"Si à Madrid on ne produit pas de Coca-Cola, on ne peut pas non plus en consommer"

Voici la traduction en français de la vidéo, effectuée par le site "Révolution Permanente" : "A celles qui travaillent sans chauffage en hiver. A celles qui réalisent un travail manuel précaire après avoir été obligées de détruire les machines. A ceux qui travaillent sous une chaleur de 40° sans climatisation A ceux qui entament ces fêtes sans savoir ce qu'il adviendra de leur emploi en janvier".

La vidéo se termine par un appel au boycott des boissons de la marque: "Ces jours-ci, la publicité vient nous rappeler que Coca-Cola c'est le bonheur. Mais à l'usine de Fuenlabrada, Coca-Cola ne respecte pas les travailleurs, ni leurs familles, ni leurs enfants. Elle ne respecte pas non plus nos droits ni les décisions de justice. Nous, les Spartiates, nous nous battons depuis 3 ans pour que si à Madrid on ne produit pas de Coca-Cola, on ne puisse pas non plus en consommer."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK