Les organisateurs de Couleur Café dressent un bilan "plus que positif" de l'édition 2019

La scène rouge de Couleur Café
La scène rouge de Couleur Café - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Les organisateurs du festival bruxellois Couleur Café ont dressé dimanche un bilan provisoire "plus que positif".

"Près de 23.000 festivaliers par jour se sont pressés dans le parc d'Osseghem depuis vendredi", a affirmé le porte-parole Dennis Corbesier. Les journées de vendredi et samedi étaient sold-out, alors que quelque 300 tickets étaient encore disponibles dimanche en début d'après-midi.

Malgré des températures dépassant parfois 30 degrés, aucun incident particulier lié à la chaleur n'a perturbé les festivités.

Dimanche après-midi, peu après l'ouverture des portes, Martha Da'Ro, primée pour son rôle dans le film "Black", a rassemblé les premiers festivaliers sur la promesse d'un show empreint de grâce et d'élégance, mêlant pop, RnB et accents de jazz.

A quelques mètres de là, la prestation festive d'Amparanoia a réveillé les plus engourdis, alors que l'Ivoirien Tiken Jah Fakoly, sur la scène principale, a séduit un public dense par ses textes engagés et ses percussions imparables. Une première mise en jambes avant la prestation très attendue du patron des Balkans Goran Bregovic et de son Wedding and Funeral Orchestra, un mélange irrésistible de cors, cornemuses et chanteurs bulgares et roms capables de retourner l'assistance.

La soirée a vu se produire le Jamaïcain Protoje, roi incontesté du reggae contemporain. Quant à la grande dame du hip-hop des années 90 Lauryn Hill, elle est monté sur scène avec plus d'une heure de retard. La programmation de dimanche renouait avec l'ADN "world" du festival, après une journée marquée du sceau du hip-hop et des musiques urbaines samedi.

Journal télévisé 28/06/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK