Les héros d'Harry Potter en pleine crise de la trentaine

Une satire de la vie adulte des héros de la saga magicienne
2 images
Une satire de la vie adulte des héros de la saga magicienne - © Tous droits réservés

Le couple Harry Potter bat de l’aile, Hermione est devenue haut fonctionnaire et Ron perd la boule en même temps que ses cheveux. C’est ce que l’on peut lire dans une chronique mondaine acerbe, signée par la journaliste à potins du Daily Prophet Rita Skeeter. Plus sérieusement, c’est une nouvelle de 1500 signes écrite par JK Rowling qui s’amuse sur le site des fans de Pottermore.

C'est l’occasion de faire le point sur ce que deviennent ses héros arrivés au milieu de la trentaine.

L’article, écrit dans un style "people", révèle que la chevelure noire de Harry commence à se teinter d’argent, mais qu’il a conservé ses lunettes rondes. Barrant sa pommette droite, une cicatrice fait désormais concurrence à sa célèbre cicatrice, héritée d’une attaque de Voldemort. En père affectueux, il a emmené ses deux fils, James et Albus, à la coupe du monde de Quidditch. Mais l’absence (remarquée) de sa femme Ginny fait écrire à Rita Skeeter que les spéculations vont bon train à propos d’une éventuelle séparation du couple.

Ron a perdu son job

De Ron, l’inséparable ami rouquin de Harry, on apprend qu’il aurait une calvitie naissante. Mais surtout que sa lutte contre les Horcruxes de "celui dont on ne peut pas dire le nom" aurait entraîné une altération de ses capacités mentales. Ce qui lui a fait perdre son emploi au ministère de la Magie. La Chroniqueuse précise qu’il ne s’agit que d’une rumeur, mais constate avec une certaine perfidie que son nouveau job, chez les sorciers facétieux "Joke Emporium Weasleys" semble confirmer cette hypothèse.

Quant à Hermione, son arrivisme lui a permis de connaître une ascension fulgurante en devenant administratrice générale du ministère de la Justice Magique. Ce qui ne l’empêche pas d’être la maman d’une petite Rose.

Selon le site du journal britannique Independant. dont les relations avec le monde de la magie sont avérées, cette satire de la vie adulte des héros de la saga magicienne aurait été inspirée par les conflits que JK Rowling a eu en 2008 avec la presse "people". A L’époque, l’auteure avait remporté un procès contre un photographe qui avait pris des clichés de son jeune fils.

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK