Les gadgets IT en 2016 (2ème partie): l'intelligence artificielle, les autos et les robots

Longtemps relégué comme second rôle dans les films de science-fiction, le robot commence à creuser son nid dans le monde réel.
4 images
Longtemps relégué comme second rôle dans les films de science-fiction, le robot commence à creuser son nid dans le monde réel. - © JOE KLAMAR - AFP

Notre article de lundi évoquait la 3D, la réalité virtuelle et le "perceptual computing". Entre autres. Cette fois, place au robot, à l’intelligence artificielle, aux virus et aux automobiles sans voiture.

Longtemps réduit au statut de figurant de science-fiction, le robot a vraiment eu du mal à s’imposer dans la vie réelle. Mais il creuse son nid. En 2015 sont apparus les premiers cyber-réceptionnistes dans les halls d'accueil de certains hôtels. En 2016, ils débarqueront dans les aéroports. Ce sera notamment le cas de "Spencer", un humanoïde qui guidera les voyageurs dans l’aéroport de Schipol à Amsterdam. Un autre robot déambule déjà dans les rayons d’une grande surface américaine pour identifier les rayons à approvisionner et passer commande.

Watson, le cerveau logiciel

Les robots sont déjà une forme d’intelligence artificielle. L’exemple le plus abouti est Watson, le robot virtuel d’IBM qui a coûté plus d’un milliard d’euros en développement depuis 2014. Il est utilisé par 17 industries et 150 universités. Il s'exprime en 4 langues et fait gagner de l’argent à IBM: 14 milliards d’euros de chiffre d’affaire. Utilisé pour le diagnostic médical, Watson a traité plus d’un million de patients en oncologie en une année.

Les robots humanoïdes qui se multiplient aujourd’hui recourent, eux aussi, à l’intelligence artificielle de Watson. IBM investit dans des robots médicaux qui ne se tromperont pas de diagnostic et pourront travailler 24/24. Et ce sera encore davantage une réalité en 2016.

La voiture sans conducteur : dans trois ou quatre ans

On sait que ce n’est plus un fantasme. La Google Car, la voiture sans pilote, a reçu l’autorisation de rouler en Californie et d’autres marques circulent également dans des villes américaines et au Japon. Tesla, le fabricant américain de voitures électriques, promet l’arrivée d’une fonction de pilote automatique et General Motors prévoit un modèle semi-autonome pour 2017. En Europe, c’est vers 2020 que circuleront les premiers véhicules sans pilote. Le bureau de recherche IHS prédit que 19% de la flotte automobile mondiale sera sans pilote en 2035. Et que la barre des 100% sera atteinte en 2050. Pour les bébés actuels, le volant sera devenu un collector.

Les achats en ligne se multiplient. Et le paiement en ligne ?

Cela devrait être être une autre grande modification de nos habitudes de 2016. Les sites belges de vente en ligne étaient plutôt en retard, mais peu à peu cette tendance s’inverse. Et les attentats de novembre ont relancé l’intérêt pour l’achat en ligne. Mais la vraie révolution viendra du paiement mobile depuis son smartphone. L’OCDE assure que le chiffre d’affaire du commerce électronique mondial connaîtra une progression fulgurante de 1000 % au cours des quatre à cinq prochaines années!

Pour rester dans la téléphonie mobile, l’avenir (à court terme), c’est aussi la fin de l’anonymat des cartes téléphoniques prépayées… Nous étions l’un des rares pays à encore accepter cette pratique. En principe, ce sera fini le 1er mai 2016. C’est aussi une conséquence indirecte des attentats de Paris le 13 novembre dernier.

Les nouvelles menaces de 2016

Les producteurs d’antivirus ne sont pas rassurants. On nous promet des logiciels malveillants "Sniper", des virus qui ne ciblent plus des milliers de victimes, mais des citoyens uniques et des entreprises précises. Le prochain millésime devrait aussi entraîner une explosion des attaques via nos mobiles et au travers des appareils connectés tels que les montres intelligentes.

On a parlé de voiture sans pilote, mais avant cela, 2016 verra l'émergence du piratage des véhicules : voitures, avions, trains, drones.

Et enfin, comme 2015 a été l'année du lancement de plusieurs nouveaux systèmes d'exploitation, tels que Windows 10 et iOS 9. Les mises à jour seront plus fréquentes, faisant de ces OS des cibles de choix.

Un gadget futuriste pour clore la rubrique ?

Il s’agit du prototype d’un rasoir. Le "Skarp". Un rasoir qui n’utilise pas une lame en acier, mais une fibre optique dotée d’un rayon laser de faible puissance. Le poil est coupé par un rayon lumineux d’une longueur d’onde précise. Pour ceux qui aiment vivre dangereusement.

Voilà, nous avons tenté, en deux articles, de faire le tour de ce qui pourrait arriver en 2016. Nous aurions encore pu parler du papier d’imprimante à usage multiple, de l’imprimante qui recycle le vieux papier pour créer de nouvelles feuilles prêtes à l’emploi et des batteries qui parviendront à tenir nos téléphones sous tension durant une semaine. Mais les prévisions sont sans fin.

Et si le futur nous apprend que certaines de ces prédictions se sont révélées inexactes, nous ferons nôtre cette maxime du chansonniers Pierre Dac : “Prévoir est un art difficile, surtout quand la prévision porte sur l’avenir”.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK