Les élèves de primaire vont-ils apprendre le codage informatique?

Logo Messenger Kids
Logo Messenger Kids - © Facebook

Facebook vient de lancer une application à destination des moins de 13 ans : Messenger Kids. Le même logo que l'application Messenger pour adultes mais un peu plus coloré, un peu plus ludique. Pour le reste, elle a tous les attributs de sa grande sœur, excepté le contrôle parental. Il faut l'accord des parents pour la télécharger! C'est une des premières fois que Facebook s'attaque à ce marché des très très jeunes. Rares sont ceux qui, pour l'instant, osent s'y risquer. Parce qu'évidemment, une question se pose : nos enfants ont-ils la capacité, le bagage numérique suffisant pour utiliser ce genre d'outil ?

Des cours pour maîtriser les outils numériques. Oui, mais jusqu'où ?

En Fédération Wallonie-Bruxelles, l'école ne les y forme pas. Mais il y a un frémissement. Dans les travaux du Pacte d'excellence, qui doit réformer l'enseignement, tous les acteurs de l'école ont constaté qu'il fallait se saisir de ces questions. Dans le tronc commun qui mènera les enfants de la maternelle à la 3ème secondaire, les élèves devraient acquérir des compétences en terme de "maîtrise des outils numériques". Les groupes de travail qui doivent établir le contenu des programmes scolaires vont être mis en place. C'est là tout va se discuter. L'horizon est en 2019-2020 pour la mise en oeuvre du tronc commun.

Concrètement que recouvre les maîtrise des outils numériques ? Il y a 3 grands usages :

  •  L'utilisation des outils pour apprendre autre chose. Lorsque les élèves utilisent des tablettes, des ordinateurs pour écrire un exposé d'histoire, par exemple;
  • La littératie numérique : apprendre à être un utilisateur conscient et responsable. Par exemple, ne pas publier d'informations personnelles sur FB;
  • La science du numérique en elle-même :les algorithmes, la gestion des données, la programmation, le codage... c'est aujourd'hui le parent pauvre.

Dans les travaux du pacte d'excellence, on ne se dirige pas forcément vers un cours d'informatique mais peut-être vers un apprentissage intégré aux autres matière

Il y a 30 ans, les élèves apprenaient à coder à l'école secondaire

Un des enjeux : où trouver des professeurs qui soient formés à la fois au matières numériques et à la pédagogie ? Pourtant, ils existaient il y a une trentaine d'année et donnaient le cours d'informatique. Codage, programmation,... étaient au programme, mais ces cours ont décliné au fil des années 90 pour disparaître début 2000. Quand les logiciels, les systèmes d'exploitation comme Windows sont arrivés, l'interface entre l'utilisateur et le code ont rendu l'usage de l'ordinateur beaucoup plus simple plus intuitif. Le choix a été fait de se contenter de l'usage de l'ordinateur, plus de sa compréhension.

Quelque part, on revient aujourd'hui en arrière sur la question, parce que si un enfant, un adolescent comprend comment fonctionne une application (comme Messenger Kids), il va mieux l'utiliser. Mais ce n'est pas tout. En apprenant à programmer, les enfants apprennent aussi à structurer des tâches. Et c'est une approche mentale qui, elle aussi, est formatrice.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK