Cinéma: les cinq plus grandes métamorphoses du maquilleur Kazuhiro Tsuji

Le Heures Sombres - en anglais The Darkest Hours -, qui a valu à Gary Oldman le Golden Globe du meilleur acteur de film dramatique, sort dans les salles obscures ce mercredi. L'interprète de celui qui a été Premier ministre Britannique jusque 1955 est méconnaissable. Churchill renaît grâce au talent de Kazuhiro Tsuji, maquilleur et prothésiste emblématique du cinéma hollywoodien. La preuve en cinq métamorphoses d'acteurs, passés entre les doigts de l'artiste.

Né à Kyoto, au Japon, Kazuhiro Tsuji se qualifie de "sculpteur hyperréaliste" sur son site web. Il a travaillé 25 ans dans les effets spéciaux pour le cinéma avant de tirer sa révérence en 2012 pour se consacrer à ses premières amours : la sculpture. Pourtant, il prête  à nouveau son talent à un film six ans plus tard.

Une version verte et poilue de Jim Carrey déteste Noël

Un teint verdâtre, des sourcils en éventail et des doigts velus, ces détails vous évoquent forcément le Grinch. Cet énergumène qui voue une haine sans bornes à Noël, est campé par Jim Carrey dans le film éponyme qui est sorti en 2000. C'est grâce au travail de Kazuhiro Tsuji que les spectateurs se ruent pour découvrir ce croque-mitaine sans pitié dans les salles de cinéma. Résultat des courses : le film engrange 350 millions de dollars de recettes et offre à l'acteur l'un de ses plus gros succès.

"C'est comme se sentir enterré vivant chaque jour", a déclaré Jim Carrey, évoquant le costume dans lequel il était enfermé durant le tournage. Le premier jour, il a fallu pas moins de huit heures et demie pour créer le personnage. Un travail qui a eu son petit succès combiné avec le jeu de l'acteur : comme Gary Oldman cette année, Jim Carrey a écopé d'une nomination aux Golden Globes.

 

Ron Perlman est rouge de colère dans Hellboy

Hellboy est un super héros atypique, autant pour son physique que pour son caractère. Avec sa peau rouge et ses deux grosses aspérités sur le front, cet imposant personnage aspire surtout à être un individu ordinaire. Telle est l'histoire racontée dans le film de Guillermo del Toro.

Le maquilleur japonais collabore dans ce film à la naissance du héros sous la supervision de Rick Baker. C'est Ron Perlman qui incarne l'étrange géant, sous un masque dont la pose durait plus de quatre heures, chaque jour de tournage. Au final, les paupières et la main gauche du comédien sont les seules parties de son corps qui apparaissent à l'écran, les autres sont ensevelies sous des couches de prothèses.

Brad Pitt traverse les âges en incarnant Benjamin Button

150 millions d'euros, voici la somme qu'a coûté ce long métrage, principalement pour les effets spéciaux. "L'étrange histoire de Benjamin Button", c'est le destin d'un homme, né dans la peau d'un vieil homme, qui rajeunit tout au long de sa vie. Forcément, pour un tel projet, il a fallu mobiliser de nombreuses ressources en maquillage. Plus vrai que nature, Brad Pitt passe donc à contresens par tous les âges de la vie au fil des 2 heures 46 de film.

Chaque jour, l'ex d'Angelina Jolie passe sous les pinceaux de Tsuji et de ses collaborateurs en charge du maquillage pour que le vieillissement soit visible à l'écran. Si au départ, l'idée de multiplier les acteurs de tous âges avait été évoquée, elle est finalement abandonnée, dans un souci de cohérence.

Dans Looper, Joseph Gordon-Levitt joue Bruce Willis... avec Bruce Willis

Dans ce film de 2012, Joseph Gordon-Levitt interprète la version jeune de Bruce Willis. Chaque matin, l'acteur passe trois heures entre les mains de maquilleurs, parmi lesquels Kazuhiro Tsuji. Le regard de l'acteur du "Cinquième Élément" étant inimitable, les yeux de son jeune double sont modifiés numériquement pour rendre la ressemblance plus bluffante encore.

"Bruce Willis a un peu flippé en voyant le résultat", a déclaré Joseph Gordon-Levitt suite au tournage. Dans le film, l'un provient du futur tandis que l'autre est un "Looper", agent chargé d'éliminer des témoins gênants envoyés dans le passé par la Mafia. Le personnage, prénommé Joe, est doublement représenté à l'écran. Comme une différence d'âge existe entre les deux versions de Joe, Tsuji et l'équipe de maquilleurs se sont centrés sur quelques détails clés du physique de Bruce Willis pour donner un nouveau visage à Joseph Gordon-Levitt.

Gary Oldman retourne aux Heures sombres de Winston Churchill

C'est l'acteur lui-même qui a insisté pour collaborer avec le maquilleur japonais. Fan du travail de l'artiste, il a imposé comme seule condition à son apparition au casting que ce soit Kazuhiro Tsuji qui soit en charge de sa transformation. Grâce à des prothèses en latex, l'acteur qui incarne Sirius Black dans Harry Potter est méconnaissable. Cou, menton et bajoues recouverts, il arbore aussi une perruque, composée en partie de cheveux de bébé pour être au plus proche des cheveux de l'homme d'Etat Britannique.

Interrogé sur les ondes de la CBC Radio, Tsuji avait fait part de ses craintes quant à la transformation de Gary Oldman en Winston Churchill : "Ils ne se ressemblent absolument pas. Churchill avait une tête ronde et les yeux écartés, alors que celle d’Oldman est ovale et ses yeux sont rapprochés". Pourtant, le résultat est saisissant. Il est à découvrir dans tous les cinémas belges.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK