Les agents de la NSA jouaient à Second Life et World of Warcraft

Dans la vie réelle, le monde commence à savoir que la NSA met des mécanismes très sophistiqués en place pour surveiller la planète. Mais les agents des services secrets américains ne se contentaient pas de traquer leurs cibles uniquement à travers leurs conversations téléphoniques ou leurs mails. Les actions virtuelles faisaient partie, jusqu'à tout récemment, de leur terrain d'action.

Et c'est tout ce qu'il y a de plus sérieux, rapporte BFM TV, qui se base sur des documents transmis par Edward Snowden et dévoilés par The Guardian. Les agents de la NSA jouaient dans des plateformes virtuelles. Second Life, WoW, World of Warcraft, ou les comptes XBox: autant de terrains de jeu - ou plutôt de surveillance - fréquentés par les espions américains du net.

3 images
Document secret de la NSA, portant sur l'utilisation des jeux en ligne pour l'espionnage © Capture d'écran The Guardian http://www.theguardian.com/world/interactive/2013/dec/09/nsa-files-games-virtual-environments-paper-pdf

Partant de constatations selon lesquelles des conversations virtuelles se tenaient entre personnages sulfureux ou suspects, BFM TV explique que la NSA a extrait les métadonnées provenant de ces jeux pour tenter d'établir des liens entre comptes, adresses mails, personnages etc. Pendant ce temps, d'autres agents "undercover" se faisaient passer pour des personnages virtuels, parfois au péril de leur vie personnelle, ironise le journal.

Article à lire sur le site de BFM TV.

W. F., avec BFM TV

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK