SMS fail: le vice-président du FN traite une journaliste de "pute"

Le message insultant de Louis Aliot à la journaliste de l'Indépendant Frédérique Michalac, relayé sur Twitter
Le message insultant de Louis Aliot à la journaliste de l'Indépendant Frédérique Michalac, relayé sur Twitter - © Twitter

Louis Aliot, le vice-président du parti français d'extrême droite Front National (FN), compagnon de la présidente du parti, Marine Le Pen, se serait probablement volontiers passé de cette bourde en pleine campagne électorale. Il a envoyé par erreur un sms à une journaliste de L'Indépendant, Frédérique Michalak, dans lequel il la qualifie de "pute".

Le numéro deux du FN et candidat à la mairie de Perpignan a par erreur envoyé un sms dans lequel il traite la journaliste Frédérique Michalak de "pute" à... l'intéressée elle-même.

L'homme a vraisemblablement mal digéré un article qu'elle avait signé dans le quotidien L'Indépendant, où elle faisait remarquer que "six colistiers d'Aliot ne pourront pas voter", révélant que ces "six membres de la liste FN à Perpignan ne sont pas inscrits sur les listes électorales de Perpignan".

Elle en concluait que cette organisation donnait "un fort sentiment de légèreté et de désordre sur la forme".

Louis Aliot avait d'abord annoncé à la journaliste que L'Indépendant ne pourrait pas compter sur le Front national pour participer à la "soirée élections" qu'il organise en présence des candidats. Mais il ne lui avait clairement pas destiné le sms qui a suivi.

Les excuses du vice-président du FN ont aussitôt suivi, mais le mal était fait. Et L'Indépendant de conclure, dans un article publié ce samedi: "Vous avez dit 'respect'? Mais que cela ne vous empêche pas d'aller voter."

G.R.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK