Le trimestriel Médor annonce des bénéfices de 11 000 euros

Le trimestriel, qui a fait polémique à la suite d'une tentative de censure de l'entreprise pharmaceutique Mithra en décembre 2015, a franchi le cap des 3000 abonnés.
Le trimestriel, qui a fait polémique à la suite d'une tentative de censure de l'entreprise pharmaceutique Mithra en décembre 2015, a franchi le cap des 3000 abonnés. - © ERIC LALMAND - BELGA

L'assemblée générale de la coopérative Médor s'est tenue samedi dans les amphithéâtres de l'Université de Liège. Le trimestriel, qui a fait polémique à la suite d'une tentative de censure de l'entreprise pharmaceutique Mithra en décembre 2015, annonce des bénéfices à hauteur de 11 000 euros et avoir franchi le cap des 3000 abonnés.

Les débats se sont tournés sur le plan financier qui a été soumis au vote. Médor travaillera sur la revalorisation des acteurs liés à la production du trimestriel ainsi que sur sa stratégie de communication, notamment au sein de son réseau de coopérateurs. La continuité vers une production web ne sera envisagée qu'en 2017.

Olivier Bailly, membre fondateur de Médor, définit ce plan comme ambitieux et humble. "Ambitieux car nous désirons atteindre 6000 Médor vendus par numéro, humble pour stabiliser le projet", a-t-il expliqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK