"Le téléphone de Louise": la police sensibilise les ados au cyberharcèlement

Quelque 27% des élèves du secondaire ont déjà été insultés sur internet, et un quart d'entre eux (25%) ont affirmé avoir déjà proféré des insultes sur les réseaux sociaux, révèle un sondage Ipsos mené en 2015 pour le compte du médiateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette étude a été présentée mercredi par Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit lors d'une conférence de presse de lancement d'une campagne contre le cyberharcèlement baptisée "Le téléphone de Louise".

Le 3 septembre 2014, Louise, 16 ans, victime de harcèlement sur internet, décidait de mettre fin à ses jours. En présence du père de Louise, la police fédérale et l'opérateur Voo ont dévoilé une campagne baptisée "Le téléphone de Louise" afin de lutter contre le cyberharcèlement.

100 insultes par jour

Sur le site internet letelephonedelouise.com, un petit film explique le vécu de la jeune fille, dont le harcèlement a duré plus de deux mois, à une moyenne de plus de 100 messages insultants reçus par jour. Les internautes sont invités ensuite à s'engager à ne pas harceler sur internet et à signaler les faits dont ils ont connaissance. La campagne sera diffusée en télévision et sur les réseaux sociaux.

Selon un sondage Ipsos mené en 2015 auprès de 2500 élèves du secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, 27% ont affirmé avoir déjà été harcelés sur la toile. Ils sont 14% à signaler avoir vu des photos d'eux qu'ils ne souhaitaient pas voir en ligne et 11% à affirmer avoir été piégés par un imposteur.

A l'inverse, un quart des élèves interrogés (25%) ont avoué avoir eux-mêmes été auteurs d'insultes. Ils sont 11% à affirmer s'être fait passer pour quelqu'un d'autre et 8% disent avoir déjà piraté un autre compte.

Selon cette étude, les jeunes de 13 à 19 ans passent en moyenne 13h30 par semaine sur internet. L'usage du smartphone est la norme. Plus de trois jeunes sur quatre (78%) en possèdent un et 78% du temps de surf est effectué avec un mobile. Près d'un jeune sur deux (48%) n'éteint jamais son smartphone. Une moyenne de 118 messages sont échangés par jour.

Facebook est le principal réseau social utilisé (78% des 13-19 ans disposent d'un compte), suivi par Twitter (25%) et Instagram (14%). Les applications Snapchat et ask.fm connaissent une popularité croissante.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK