Le site de l'Union de la Ville et des communes piraté

RTBF
RTBF - © RTBF

Des pirates informatiques ont investi le site web de l'Union de la Ville et des communes de la Région bruxelloise. Il y a peu, les mêmes hackers avaient piraté un site de la Région wallonne. Ils s'appellent le Mouvement offensive hackers underground.

Ces pirates semblent proches de la mouvance des cyber-activistes de WikiLeaks.

Le piratage du site web de l'Union de la Ville et des communes bruxelloises remonte à samedi. Il n'a été découvert que ce lundi matin. Il aura tout de même fallu quelques heures pour rétablir le site dans son intégrité. O

n peut s'interroger sur le sens de la démarche. La page piratée ne contenait que des données publiques, accessibles à tous. Et l'association elle-même n'est détentrice d'aucune espèce de secret. Elle ne s'adresse qu'au public somme toute restreint des mandataires locaux bruxellois.

En réalité, le site de l'association n'a fait que servir de vitrine aux hackers du MOH. Les cyber-activistes dénoncent le manque de sécurité globale de plusieurs sites gouvernementaux. Et, dans un français boiteux, ils en appellent même à la formation rapide d'un gouvernement.

La Région wallonne également touchée

Pour démontrer leur sérieux, ils publient des données supposées confidentielles provenant de ministères de la Région wallonne et de la police fédérale. Les attaques informatiques de ce type ont enregistré une hausse préoccupante en 2010.

On trouve aujourd'hui sur internet des "kits" d'attaque clé sur porte, qui ne nécessitent pas des compétences informatiques extraordinaires pour provoquer des dégâts parfois difficiles à réparer.

 

P. Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK