Le scénario du prochain James Bond corrompu par les autorités mexicaines

Le scénario du prochain James Bond "corrompu" par les autorités mexicaines
Le scénario du prochain James Bond "corrompu" par les autorités mexicaines - © TIZIANA FABI - BELGAIMAGE

"Spectre", le prochain épisode des aventures de l'agent 007, a été dénaturé : son scénario a subi quelques modifications suite au versement par les autorités mexicaines de la coquette somme de 14 millions de dollars. Le but ? Adoucir l'image du Mexique, pays à la réputation violente.

Depuis ce samedi, plusieurs scènes du prochain James Bond sont tournées dans le centre historique de Mexico, et ce jusqu'au 24 mars, selon le quotidien El Excelsior. Dans le scénario, l'agent 007, incarné par Daniel Craig, débarque dans la capitale mexicaine pour capturer Sciarra, "un homme chargé d'assassiner le chef du gouvernement du district fédéral du Mexique", raconte Le Courrier International.

Du moins, c'est ce qui était prévu par l'intrigue originale. Car les autorités mexicaines n'étaient visiblement pas à l'aise avec ces détails, comme le révèle un document publié par Tax Analysts obtenu à la suite du piratage de Sony Pictures en novembre dernier. À coup de millions de dollars - quatorze pour être précis -, le Mexique est parvenu à faire changer d'avis les producteurs du film. Ceux-ci ont ainsi reçu un courrier électronique interne de Sony leur demandant de modifier plusieurs éléments.

Selon ces réclamations, le dénommé Sciarra ne doit pas être mexicain, tandis que sa cible doit être un "chef international" et non plus le "chef du gouvernement du district fédéral du Mexique".

Six millions de plus pour filmer des bâtiments "modernes"

Et comme si cela ne suffisait pas, d'autres exigences sont assorties à cette somme astronomique. Premièrement, la capture du potentiel assassin doit se dérouler le jour de la fête des Morts, "un des événements les plus emblématiques du pays".

Mais ce n'est pas tout : le personnage de la gérante d'hôtel doit être une "célèbre actrice nationale" (la Mexicaine Stéphanie Sigman a ainsi été choisie pour le rôle d'Estrella) et, pour finir, les autorités du pays s'engagent à allonger six millions de dollars de plus si, lors de la séquence, des bâtiments "modernes" de la ville sont filmés.

Les réactions locales n'ont pas tardé, beaucoup faisant part de leur indignation face au montant déboursé. En témoigne ce commentaire publié sur le site Sopitas relevé par Le Courrier International : "Notre gouvernement préfère donner de l'argent aux films pour soigner l'image du pays plutôt que d'améliorer les choses pour qu'il n'ait pas cette mauvaise image​".

T.M. (@thomasmignon) avec Le Courrier International

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK