Le retour de CharlÉlie Couture, poète atypique de la chanson française

CharlElie Couture au Trianon - Paris
CharlElie Couture au Trianon - Paris - © RTBF

Si vous écoutiez la radio dans les années 80, vous connaissez sans aucun doute CharlÉlie Couture. A l'époque, ce poète rock atypique, a cartonné avec quelques titres. Depuis, il n'a jamais quitté la scène, mais a connu un succès inégal. Il nous revient avec un nouvel album produit par son ami Benjamin Biolay et cette fois il compte bien reconquérir le public.

Le soir du concert au Trianon, à Paris, CharlÉlie s’assoit au piano et voici ce qu’il dit au public venu l’écouter : "Quand les quelques notes que je vais jouer maintenant me sont venues sous les doigts, je ne me suis pas rendu compte qu'à ce point elles changeraient ma vie et pourtant elles ont bien changé ma vie".

"Comme un avion sans ailes"

C'est l'histoire d'un type blessé par l'amour perdu du public. Et pourtant, avec ce titre ‘Comme un avion sans ailes’, enregistré à New York en 1981, CharlÉlie Couture a atteint les sommets. Trente ans plus tard, ses fans n'ont pas oublié et quand on demande à l’un d’entre eux ce qu’il connaît du répertoire du chanteur voici ce qu’il répond : "Comme titre ? Je ne vais pas vous dire : ‘Comme un avion sans aile’, parce que tout le monde le dit…".

Il y a 35 ans, CharlÉlie Couture apparaissait dans le paysage musical comme un ovni, comme un type inclassable. Et c'était génial. Mais malgré tout ce qu'il a fait d'autre, cet avion lui colle à la peau : "Ce qui est difficile quand on a réussi quelque chose, c'est que ça serve tout le temps d'unique référence. Ce qui à une époque était difficile à gérer, c'était le fait que, particulièrement en France, on me définissait par ce que j’ai été : à l'imparfait". Depuis, il a fait 19 albums studio, mais il a petit à petit disparu des plateaux télé. "J'ai eu le sentiment qu'on me mettait dans le fossé, dans un tiroir avec des clous de compliment pour bien fermer le cercueil".

Un nouvel album : "ImMortel"

CharlÉlie Couture revient avec un nouvel album et pas des moindres. Il a été produit par Benjamin Biolay, qui en est fan. "Il se trouve, et c'est la raison pour laquelle j'ai accepté de travailler à plaisir avec lui, qu'il avait manifesté l'intérêt qu'il portait à ma musique. Et donc connaissant ma musique sur le bout des doigts, il s'est amusé à faire des rappels de choses, ça a créé un lien et tout en étant varié le disque est homogène".

A 58 ans, CharlÉlie Couture est ravi. Avec Benjamin Biolay, il revient avec des textes et des musiques de première classe qui parlent du temps qui passe et de l'amour qui fuit. Benjamin Biolay paye de sa personne pour soutenir son ami. Comme dans ce duo d'une ancienne chanson qui tombe aujourd'hui bien à point: ‘Aime moi encore au moins’.

Marianne Klaric avec V. Saintpo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK