Le Prix Première 2016 est attribué à Pascal Manoukian pour "Les échoués"

Pascal Manoukian
2 images
Pascal Manoukian - © RTBF

Le Prix Première fête ses dix ans. Le lauréat pour cette date anniversaire est le journaliste français Pascal Manoukian, pour son premier roman "Les échoués" paru aux éditions Don Quichotte. Dans ce livre, Pascal Manoukian a voulu raconter le parcours de trois personnes, forcées de quitter leur pays pour tenter une vie meilleure pour leur famille et pour eux-mêmes. Nous sommes en 1992. Nous allons suivre le parcours difficile de Virgil, un homme courageux, père de trois garçons, qu’il va laisser avec leur mère dans le village de Torjeuci. Il n’y a plus de travail pour des gens comme lui. La misère est encore plus grande que du temps du communisme.

La ville de Mogadiscio est en pleine violence, en 1992. Assan est pêcheur. Toute sa famille vient de se faire descendre par un jeune bourré de khat, une drogue qui rend fou. Toute sa famille sauf sa fille Iman. Il doit fuir ce pays, qui a permis de telles violences, au nom d’Allah. Leur migration vers la France durera presque un an.

Au Bangladesh, le jeune Chanchal est choisi par sa famille pour trouver du travail ailleurs. Le pays vit dans une profonde misère. Régulièrement, à chaque mousson, les fragiles maisons sont démantelées, comme sont fracassés les corps des petites sœurs de Chanchal. Il faut partir, un contact en France.

Rapports de solidarité

Dans ce premier roman de Pascal Manoukian, ces quatre personnes vont finir par se rencontrer, et même échanger des rapports de solidarité. Un roman puissant, largement inspiré de notre histoire contemporaine.

Pascal Manoukian explique pourquoi il a choisi l’année 1992 : "Parce que c’est une année charnière :

-la fin du bloc communiste et le chaos économique engendré par le nouveau libéralisme, fait qu’il y a des déçus du communisme, qui veulent venir en France.

1992, c’est le début de la désintégration totale de la Somalie et le début de l’Islamisme, autant en Afghanistan qu’en Somalie.

1992 : au Bangladesh, cette année-là, 500 000 morts emportés par des vagues immenses.

1992, en Europe c’est le début de Schengen qui conduit à abolir une partie des frontières."

Présentation du roman "Les échoués" par Laurent Dehossay

Le jury octroie par ailleurs une mention spéciale à "Superflus", d'Hugo Poliart, pour "la densité du propos, drôle, rafraîchissant, positif et aussi profondément humain".

Attribué par un jury de 10 auditeurs, le Prix Première distingue un premier roman francophone, publié entre les rentrées littéraires de septembre et février, choisi parmi une sélection de 10 premiers romans proposés par un comité de présélection, constitué de libraires, bibliothécaires et journalistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK