Le PDG de Facebook est le patron le mieux payé d'Amérique du Nord

La quasi-totalité de ce montant résulte de l'exercice, au moment de l'entrée en Bourse du réseau social, de 60 millions de stock-options qui lui avaient été attribuées en 2005 et pouvaient être utilisées à partir de 2010.

C'est la première année où l'étude de GMI Ratings, qui se base sur les données publiées par 2259 entreprises cotées en Bourse, trouve des patrons ayant dépassé la barre du milliard de dollars.

Le deuxième est celui du groupe de transport pétrolier Kinder Morgan, Richard Kinder, avec 1,12 milliard de dollars, là encore presque exclusivement en stock-options.

L'écart est très grand avec les trois patrons suivants: Mel Karmazin a touché 255 millions de dollars à la tête de la radio en ligne Sirius XM, Gregory Maffei 392 millions au total entre deux sociétés du milliardaire John Malone, Liberty Media et Liberty Interactive, et Tim Cook 144 millions chez Apple.

L'auteur de l'étude, Greg Ruel, reconnaît que les premières entreprises de la liste ont enregistré de bonnes performances ces trois à cinq dernières années en termes de rendement pour leurs actionnaires, mais "de manière générale, ce sont simplement la taille et le volume des attributions d'actions à ces dirigeants qui catapultent leur rémunération totale à des niveaux astronomiques".


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK