Le patron de la RTBF rappelle que le "racisme est un crime" et qu'"il n'y a pas d'impunité" à cela

L'administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot, a réagi ce jeudi matin sur nos antennes suite au coup de gueule poussé par notre collègue Cécile Djunga, comédienne, animatrice et présentatrice météo sur la Une en télé.   

Victime depuis son entrée en fonction d'insultes racistes, Cécile Djunga a décidé de dénoncer la situation en postant une vidéo sur les réseaux sociaux

"Une réaction de colère" entièrement soutenue par le patron de la RTBF qui rappelle que "le racisme est un crime. Il est pénalement punissable en Belgique".

Au-delà du soutien que "la RTBF va continuer à accorder à Cécile", Jean-Paul Philippot affirme qu'il envisage des recours. 

"J'ai reçu de Cécile hier soir toute une série de messages qu'elle a reçus ces derniers mois et auxquels elle n'avait pas réagi. C'est un torrent de boue et ce torrent de boue-là, il n'a pas sa place en Belgique, il n'a pas sa place dans une société démocratique, et nous allons faire respecter la loi et envisager dès aujourd'hui toutes actions pour poursuivre ces personnes", a-t-il déclaré dans le journal de 8h sur La Première. 

"Il n'y a pas d'impunité au racisme", ajoute-t-il encore, "et quant à la RTBF, elle va continuer, cela nous stimule dans notre politique visant à exprimer la diversité de notre société dans tous ses aspects et dans toutes ses facettes".  

Des habits blancs en signe de soutien

De son côté, l’équipe météo de la RTBF tient également à réagir. La présentatrice du jour, Caroline Dossogne, a décidé de s’habiller tout en blanc pour exprimer l’indignation et le soutien à sa collègue Cécile.

Cette affaire a également des répercussions au niveau politique. Le débat s'est invité au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont c'est la rentrée ce jeudi. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK