Le patrimoine belge de Franco Dragone saisi par la justice depuis 2016

Le patrimoine belge de Franco Dragone saisi par la justice depuis 2016
Le patrimoine belge de Franco Dragone saisi par la justice depuis 2016 - © ERIC LALMAND - BELGA

Selon nos confrères du journal économique L'Echo, le patrimoine belge du metteur en scène Franco Dragone a été saisi par la justice, dans le cadre de l'instruction sur les faits de fraude fiscale et de blanchiment. Une saisie conservatoire effectuée fin 2016, par le juge d'instruction Alain Blondiaux. La crainte de la justice est que l'homme de spectacle n'organise son insolvabilité, et parte à l'étranger.

Depuis 2015, le Louviérois fait l'objet d'une inculpation pour fraude fiscale grave et organisée, blanchiment de capitaux et corruption de fonctionnaires.

Par la suite, en 2016, il a fait l'objet d'une plainte de la part de créanciers pour abus de biens sociaux, tentative d'escroquerie et publication de faux bilan.

Le litige porte autour  de sa société PDD (Productions du Dragon), basée à La Louvière, qui devait être sauvée par un accord collectif via une procédure de réorganisation judiciaire, mais Franco Dragone a fait volte-face en voulant la vendre. Les créanciers suspectaient une faillite frauduleuse.

Nos confrères de Sud Presse ont révélé hier que des licenciements avaient commencé en mars 2018. Face aux craintes émises par la Setca, le Groupe Dragone a réagi par communiqué, précisant que le plan de réorganisation se poursuivait et et que le groupe comptait bien maintenir une activité en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK