Le musée de Bristol réexpose une œuvre de Banksy représentant les députés britanniques grimés en singe

Il y a dix ans, l’artiste anonyme Banksy imaginait cette scène: des primates, assis dans la chambre des Communes britannique, se regardant fixement, le regard noir.

Le musée de la ville de Bristol a décidé de réexposer cette œuvre, peinte en 2009, dans son hall principal jusqu’au mois de septembre. Effectivement, « Devolved Parliament », qui caricature un débat parlementaire britannique, les montrant incapables de se mettre d’accord sur la meilleure manière de concrétiser le divorce avec Bruxelles, est on ne peut plus d’actualité.

Ce 29 mars signait normalement la sortie de l’Angleterre de l’Union Européenne. A la place, après 17 mois de négociations fastidieuses, les députés sont appelés à voter pour la troisième fois ce vendredi sur l’accord, rejeté déjà à deux reprises, en janvier et en mars.

Et les commentaires des visiteurs, interrogés par la BBC, ne manquent pas de le remarquer. « C’est tout à fait représentatif de l’atmosphère actuelle de chaos, de dérision et de moquerie constante. C’est absolument magnifique », dit une femme.

« Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une nouvelle histoire », commente une autre visiteuse. « Les personnages sont différents, l’époque aussi, mais cela revient au même. »

Il s’agit d’un des plus grands tableaux encadrés par Banksy.

Images de l'oeuvre exposée à Bristol:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK